Nokia rebondit enfin

 |  | 320 mots
Lecture 2 min.
Les marchés relâchent un peu la pression sur Nokia. En hausse de 7,23% à 26,25 euros à la clôture, l'action du géant finlandais a connu l'une de ses meilleures séances depuis le début du mois de décembre. Il y a en effet près de trois mois que le numéro un mondial des terminaux mobiles est engagé dans une véritable tempête boursière, qui a provoqué une contraction de 60% de la valeur de la société.A contre-courant des autres valeurs technologiques, Nokia a profité vendredi d'achats à bon compte après l'annonce de deux contrats pour la construction de réseaux UMTS. Telia, le principal opérateur d'Europe du Nord, a indiqué ce matin avoir retenu les candidatures de Nokia et de Siemens pour ses réseaux de troisième génération en Finlande et en Norvège. En compagnie cette fois d'Ericsson, Nokia a également remporté un contrat de quelque 600 millions de dollars pour la construction du réseau de l'opérateur autrichien One. Ces deux succès font suite à l'annonce, le 22 février dernier, d'un contrat avec SFR pour le développement de son "coeur de réseau" UMTS en France. Nokia a par ailleurs organisé vendredi une réunion d'analystes sur le partage des réseaux par les opérateurs. Cette question a fortement pesé sur le cours des équipementiers télécoms, en laissant présager des investissements beaucoup moins importants que prévu dans les réseaux de troisième génération. Nokia, qui réalise 70% de son chiffre d'affaires sur le marché des terminaux mobiles, paraît devoir moins souffrir que les autres équipementiers d'un tel partage. Le groupe finlandais a même déclaré qu'il voyait d'un oeil positif ces alliances, car elles pourraient accélérer le passage à l'UMTS, et ainsi développer ses débouchés pour la vente de terminaux.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :