Pressions inflationnistes toujours modérées dans la zone euro

 |  | 310 mots
Lecture 1 min.
Les prix restent sous contrôle dans la zone euro. Même si à 2,1% le taux d'inflation en septembre demeure encore légèrement supérieur au seuil maximal fixé par la Banque centrale européenne, ce chiffre démontre une relative sagesse des prix et ce malgré le niveau élevé des cours du pétrole ces dernières semaines. Les cours du baril de Brent ont oscillé entre 28 et 30 dollars le baril.Avec cette publication, l'office européen des statistiques Eurostat revoit en baisse son estimation provisoire du 30 septembre qui était de 2,2%. Cette stabilité des prix - en août le taux d'inflation était également de 2,1% - sera sans doute bien accueillie par tous ceux qui réclament un geste de la Banque centrale européenne pour donner un coup de pouce à une économie européenne essouflée. C'est particulièrement vrai en Allemagne, où la croissance est quasiment au point mort. Les consommateurs rechignent à dépenser et les entreprises n'investissent guère. Lundi, le ministre allemand des Finances Hans Eichel avait ainsi invité l'institut de Francfort à réduire ses taux. La majorité des économistes parient d'ailleurs sur un relâchement de la politique monétaire en Europe d'ici la fin de l'année.Néanmoins, quelques voix discordantes se font entendre. C'est le cas notamment des experts de Natexis Banque Populaire: selon eux, une baisse du loyer de l'argent dans les prochaines semaines ne servirait à rien. "Il est désormais trop tard", affirme Marc Touati, directeur des études économiques, qui estime que la BCE aurait dû agir plus tôt. Pour lui, une baisse ne serait pas utile sur le plan économique et, de surcroît, elle risquerait de donner un signal négatif pour la confiance. Pour les entreprises comme pour les ménages ou les marchés, cela voudrait dire: "la BCE ne contrôle plus rien".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :