Michael Capellas veut restaurer la confiance en WorldCom

"Je n'aurais pas accepté ce poste si je ne pensais pas que nous pourrions devenir rentable". S'exprimant pour la première fois depuis sa nomination à la tête de WorldCom, Michael Capellas, l'ancien PDG de Compaq puis n°2 de Hewlett-Packard, a affirmé hier son ambition pour le deuxième opérateur longue distance américain, en faillite depuis le mois de juillet. Priorité des priorités pour le nouvel homme fort du groupe : restaurer la confiance du public dans le groupe. "L'entreprise possède des actifs incroyables. Elle détient une excellente technologie et le soutien de ses clients reste bon", a-t-il expliqué lors d'une conférence organisée par Lehman Brothers. Mais la confiance n'empêche pas le réalisme : "nous devons travailler sur la structure de coûts et convaincre à nouveau les gens de croire en l'honnêteté du groupe", a reconnu Michael Capellas. "Nous devons rebâtir la confiance des salariés, des clients et du monde en général". Un vaste programme dont la mise en oeuvre ne sera certainement pas facilitée par les enquêtes boursières et judiciaires ouvertes contre le groupe. D'autant que l'étendue exacte des irrégularités comptables commises par WorldCom n'est pas encore connue, la seule certitude étant qu'elles dépasseront 9 milliards de dollars.Pour le nouveau PDG, l'avenir de WorldCom n'est ni dans une fusion, ni dans une scission. "Ce n'est pas du tout mon intention", assure-t-il. "Le but du jeu n'est pas de le diviser en morceaux". Enfin, interrogé sur la tentative d'un créancier obligataire du groupe de prendre le contrôle du capital avec le soutien de Rudolph Giuliani, l'ancien maire de New York (lire ci-contre), Michael Capellas s'est dit "flatté" de cet intérêt. Une manière élégante de botter en touche : si David Mattlin, l'investisseur qui a fait de Rudolph Giuliani l'acteur surprise de ce dossier, emportait la mise, il est probable qu'il chercherait à mettre "ses" hommes à la tête du groupe. Donc sans doute à déloger Michael Capellas.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.