Juniper profite de l'acquisition d'Unisphere

L'équipementier pour réseaux Internet Juniper peut se féliciter d'avoir stabilisé son chiffre d'affaires, qui augmente même d'un trimestre sur l'autre. Mais cette situation, il la doit uniquement au rachat d'Unisphere à Siemens, une opération bouclée en mai dernier. Et malgré l'intégration de la nouvelle filiale, spécialisée dans les routeurs IP, il ne table que sur une stagnation de ses ventes en fin d'année. Conformément à ce qu'attendaient les analystes, le groupe a enregistré une perte nette de 88,3 millions de dollars sur la période juillet-septembre, en raison des coûts d'intégration d'Unisphere, racheté 740 millions de dollars. La perte était de 29,7 millions de dollars l'an dernier. Hors éléments exceptionnels, Juniper publie une perte de 2 cents par action (8,4 millions de dollars), en ligne avec les attentes, contre un bénéfice de 10 cents par titre l'an dernier. Le répit aura donc été de courte durée pour le groupe, qui avait réussi à se maintenir à l'équilibre au cours des deux premiers trimestres de l'année, en dépit d'une contraction de ses ventes.Le chiffre d'affaires ressort à 152 millions de dollars, un niveau légèrement inférieur aux 154 millions de dollars attendus par Wall Street, et surtout 25% en dessous du niveau de l'an dernier sur la même période (201,7 millions de dollars). Mais les ventes ont fortement bénéficié de l'intégration d'Unisphere, qui a généré 37% de l'activité totale. A périmètre comparable, la chute des ventes dépasse 52%."Vues les conditions de marché difficiles et l'intégration de notre récente acquisition, nous sommes heureux d'avoir pu atteindre les objectifs que nous nous étions fixés", a déclaré Scott Kriens, le PDG du groupe, cité dans le communiqué.Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 392,3 millions de dollars, en baisse de 47% sur un an, tandis que la perte ressort à 128,1 millions de dollars, contre 8,3 millions de dollars un an plus tôt. Au quatrième trimestre, le groupe attend une perte de 1 cent par titre pour un chiffre d'affaires équivalent à celui du troisième trimestre. C'est légèrement moins que les prévisions des analystes, qui tablaient sur des ventes de 155,8 millions de dollars. Sur le Nasdaq, le titre baissait vendredi à la mi-séance soir de 4,25% à 4,96 dollars. Sur la dernière séance, il avait profité du rebond des marchés, gagnant 12,6% sur le Nasdaq.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.