AMD vise le retour à l'équilibre mi-2003

La prudence frisant au pessimisme exprimée par Intel mardi soir n'est pas de mise chez AMD, son éternel rival. Il faut dire que celui-ci part de très bas : il a annoncé hier soir avoir perdu 254,2 millions de dollars au troisième trimestre, pratiquement trois fois plus que l'an dernier, tandis que son chiffre d'affaires a chuté de 34% en rythme annuel (et de 15% par rapport aux trois mois précédents), à 508,2 millions. AMD a en effet ralenti ses livraisons pour permettre à ses gros clients de réduire leurs stocks "à des niveaux acceptables" : les ventes de puces ont reculé de 31% en trois mois à 262 millions de dollars.L'avenir peut donc difficilement s'assombrir encore. Le groupe de Sunnyvale met en avant ses efforts de restructuration : il a ramené son budget d'investissement 2002 à 750 millions de dollars, au lieu des 850 millions prévus jusqu'à présent, et entend réduire ses coûts d'exploitation de 350 millions de dollars l'an prochain. L'objectif prioritaire du groupe est en effet de ramener le résultat net dans le vert au deuxième trimestre 2003.Le moins que l'on puisse dire est que le marché n'est pas particulièrement favorable : la reprise du marché du PC n'est pas encore à l'horizon. Le fabricant des processeurs Duron et Athlon vise un bond de 20% de ses ventes au quatrième trimestre par rapport au troisième, favorisé par la reconstitution des stocks des constructeurs et distributeurs de PC, mais aussi par les bonnes ventes attendues de mémoires flash, l'autre grande activité du groupe. AMD table sur une progression de 16% de son chiffre d'affaires sur ce segment, actuellement dynamisé par le boom des appareils photos numériques et surtout par la multiplication des téléphones mobiles multimédias, gros consommateurs de mémoires flash. Reste à savoir si AMD parviendra à se maintenir en bonne santé financière jusqu'à ce qu'entreprises et particuliers se décident enfin en masse à renouveler leurs PC. La situation de trésorerie du groupe a nourri les inquiétudes des analystes financiers ces dernières semaines. John Rivet, le directeur financier d'AMD, s'est attaché hier soir à les rassurer, en soulignant que la trésorerie approche encore les 900 millions de dollars, que le groupe a conclu au troisième trimestre un emprunt de 155 millions, et que l'entreprise devrait être très proche du cash-flow positif au quatrième trimestre, hors charges de restructuration. En milieu de séance à Wall Street, l'action AMD, massacrée au début du mois après son "profit warning", gagnait 23,78%, à 4,32 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.