Texas Instruments confirme ses objectifs trimestriels

 |  | 341 mots
Quelques heures après la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) de chiffres accréditant la thèse d'un redémarrage timide des ventes de semi-conducteurs, Texas Instruments, l'un des leaders du secteur aux Etats-Unis, a apporté à son tour du grain à moudre aux optimistes : le PDG du groupe, Tom Engibous, a reconfirmé hier soir les objectifs financiers pour le premier trimestre annoncés en janvier, soulignant que les commandes enregistrées durant les deux premiers mois de l'année ont été "fortes". Texas Instruments, leader des puces pour combinés mobiles, prévoit donc toujours une quasi-stabilité de son chiffre d'affaires trimestriel par rapport aux trois derniers mois de 2001, une amélioration de sept points de sa marge d'exploitation (négative de 10,9% au quatrième trimestre 2001) et un résultat net par action proche de l'équilibre (lire article ci-contre). Si les commandes se maintiennent sur leurs niveaux actuels, a ajouté Tom Engibous qui s'exprimait lors d'une conférence organisée par Morgan Stanley, les ventes du deuxième trimestre devraient afficher une hausse par rapport au premier. Et cette hausse aurait un impact fort sur le résultat net du groupe, grâce aux réductions de coûts opérées l'an dernier, qui ont atteint 600 millions de dollars en rythme annuel. Les statistiques publiées par le WSTS marquent une baisse de 1,7% des ventes mondiales de semi-conducteurs entre décembre et janvier, à 10,01 milliards, mais ce recul est saisonnier. En revanche, le recul annuel par rapport à janvier 2001 (-39,8%) est inférieur de 3,7 points à celui de décembre, laissant entrevoir la perspective d'un début de reprise du secteur, ou du moins celle de la fin du ralentissement. La SIA (Semiconductor Industry Association) prévoit quant à elle une croissance à deux chiffres des ventes mondiales au second semestre après la faible hausse attendue pour le premier trimestre.En milieu de journée à Wall Street, Texas Instruments cédait 0,18% à 33,93 dollars, subissant des prises de bénéfices après avoir gagné plus de 10% en deux séances. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :