Apple renoue avec les "profit warnings"

La récolte de printemps sera amère pour Apple : touché par la persistance de la crise sur le marché des ordinateurs personnels, le constructeur à la pomme a dû revoir à la baisse ses prévisions de ventes et de résultats pour le trimestre en cours, le troisième de son exercice 2001-2002. "Comme d'autres dans le secteur, nous subissons un ralentissement des ventes ce trimestre", résume le patron du groupe, Steve Jobs. Ainsi le chiffre d'affaires, attendu initialement à 1,6 milliard de dollars, devrait se situer finalement entre 1,4 et 1,5 milliard. Une déception attribuée à "la demande faible sur le marché des particuliers et sur celui des métiers créatifs, comme la publicité et l'édition". Sur un plan géographique, "l'Europe et le Japon sont devenus particulièrement faibles". Apple parvient néanmoins à compenser cette déception sur les ventes grâce à une hausse de ses marges, permise par la baisse des prix de certains composants. Le bénéfice attendu ne sera cependant pas au rendez-vous : le résultat net par action devrait s'établir entre 8 et 10 cents, au lieu des 11 cents prévus. Le discours sur la baisse des prix des composants a de quoi étonner : il y a quelques semaines, c'est au prétexte de la hausse des prix de certains composants qu'Apple avait relevé les tarifs de ses machines. Au cours d'une conférence téléphonique, le directeur financier du groupe de Cupertino, Fred Anderson, a précisé que l'ensemble de la gamme de produits du groupe est touchée et que les stocks des distributeurs ne baissent pas. Et ce malgré des événements traditionnellement bons pour les ventes, comme la Fête des pères ou la saison des diplômes universitaires.En milieu de séance sur le Nasdaq, l'action Apple chutait de 13%, à 17,53 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.