Matsushita et NEC s'allient dans la téléphonie mobile en Chine

A l'heure de la saturation du marché du mobile, il est grand temps de placer ses pions sur le dernier territoire promis à une forte croissance et d'accélérer le développement de la téléphonie mobile de troisième génération. C'est en tout cas le souhait de NEC et de Matsushita, qui ont annoncé la création d'une joint-venture en Chine dans la téléphonie mobile.Chaque partenaire détiendra 47% de la structure, les 6% de parts restantes revenant à l'équipementier télécoms Huawei. Baptisée Cosmobic Technologie et capitalisée à hauteur de 8 millions de dollars, l'entité entamera ses activités à la fin du mois de juin. Afin de prendre position sur ce marché, elle travaillera sur le développement des logiciels NEC/Matsushita destinés aux téléphones portables de troisième génération et s'occupera de l'octroi des licences des deux groupes japonais aux opérateurs télécoms et aux équipementiers du marché chinois. Dans un communiqué, les deux japonais disent non seulement viser l'empire du milieu mais également l'étranger, afin de regagner de casser l'hégémonie des groupes européens. La création de cette joint-venture s'inscrit dans la continuité de l'alliance des deux groupes japonais annoncée en août dernier. NEC et Matsushita ont en effet travaillé ensemble non seulement sur les logiciels mais également sur les combinés adaptés aux réseaux de téléphonie de troisième génération. Si à eux deux, les deux groupes détiennent 50% du marché japonais, NEC en tête, ils ne pèsent que 10% dans la téléphonie mondiale, une industrie largement dominée par Nokia, suivi de Motorola. NEC et Matsushita comptent maintenant sur le marché chinois pour gagner des parts de marché et se placer dans la 3G. En effet, le pays comptait déjà en 2001 151,5 millions d'usagers contre 128 millions aux Etats-Unis. Selon les propos du président de Matsushita en décembre dernier, la téléphonie mobile de troisième génération devrait décoller en Chine l'an prochain. Au Japon, cette technologie doit encore faire ses preuves. Pionnier du marché avec l'I-Mode, NTT DoCoMo n'a réussi à récolter que 90.000 abonnés fin mars, manquant son objectif de 150.000.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.