Ericsson boucle son augmentation de capital

 |  | 370 mots
Lecture 2 min.
Ericsson peut être satisfait du résultat de son augmentation de capital. Sur les 30 milliards de couronnes suédoises attendues, il aura réussi à lever 29,5 milliards. Au total, l'opération, exclusivement réservée aux actionnaires du groupe, a été souscrite à 99,5%. Pour les analystes, le résultat de l'augmentation de capital qui s'est déroulée entre le 15 et le 29 août, est meilleur qu'attendu, pour les banques, qui garantissaient l'opération, c'est même un succès.En annonçant l'opération au mois de juillet, Ericsson donnait l'impression d'être prêt à tout pour lever ces fonds, indispensables à son désendettement et à sa restructration. De fait, le prix de l'opération était défini à 3,80 couronnes, le cours d'Ericsson de 1992, une période antérieure à l'explosion de la téléphonie mobile. L'opération offrait donc une décote de 74% par rapport au cours de Bourse précédant l'annonce. D'ailleurs, la période de souscription a commencé dans un climat tendu par les craintes que les actionnaires de l'opérateur ne souscrivent pas à l'opération au vu des perspectives inquiétantes du marché de la téléphonie mobile.Maintenant que l'argent est levé, Ericsson va pouvoir se concentrer sur son assainissement financier, alors que l'industrie de la téléphonie mobile ne repart pas. En juillet, l'équipementier a encore revu les perspectives du marché à la baisse. Au lieu d'un déclin de 10% des ventes d'équipements pour réseaux mobiles, il attend maintenant une diminution de 15% sur l'année.D'où de les nouvelles mesures d'économies annoncées en juillet, portant notamment sur la suppression de 5.000 suppressions de postes supplémentaires, de façon à ramener son effectif à 60.000 personnes fin 2003, contre 76.000 actuellement. Le groupe vise ainsi un point d'équilibre de 120 millions de couronnes, contre 180 millions aujourd'hui. Dans les téléphones mobiles, il n'est pas plus optimiste, misant sur 390 millions de combinés écoulés sur l'année 2002, devenant le premier équipementier à faire des prévisions sous la barre des 400 millions. Sur ce marché en déclin, sa joint-venture Sony-Ericsson sera d'ailleurs en perte cette année (lire ci-contre).A la Bourse de Stockholm, le titre Ericsson gagne en fin de journée 9,76% à 6,75 couronnes suédoises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :