Dassault Systèmes toujours porté par l'accord avec Toyota

Beau rebond pour l'action Dassault Systèmes. Alors qu'elle avait cédé 11% depuis plus de deux semaines, elle se rattrape depuis deux séances. Mercredi matin, elle s'octroie 2% à 56 euros, gains qui viennent s'ajouter aux 4,47% enregistrés la veille. Elle porte ainsi sa progression à plus de 6,5% en deux jours et à 3,7% sur l'année.Mardi dans la matinée, Dassault Systèmes et IBM ont annoncé la signature d'un contrat de coopération avec le constructeur automobile japonais Toyota. "Toyota utilisera les solutions 3D PLM de Dassault Systèmes. Les solutions PLM [gestion de cycle de vie du produit: NDLR] permettent aux fabricants de tous types d'innover, d'améliorer la qualité et de réduire les coûts ainsi que les temps de développement de leurs produits", a précisé l'éditeur français dans un communiqué.Chez Dassault Systèmes, les solutions PLM s'appuient sur trois produits: Catia pour la conception, Enovia pour la collaboration et Delmia pour la fabrication numérique. Avec cet accord, Dassault Systèmes indique que Catia est désormais utilisé par 22 des 30 premiers constructeurs mondiaux et "constitue le standard de facto dans le secteur de la fabrication automobile".La mise en place, le développement et l'amélioration du support seront assurés conjointement par IBM et Dassault Systèmes.L'annonce a été très bien accueillie au sein de la communauté financière. "C'est une très bonne nouvelle", note Derric Marcom, analyste chez ING Baring cité par Reuters, qui ajoute que "Toyota est un client énorme" pour Dassault Systèmes. D'ailleurs, la collaboration n'est pas nouvelle entre les deux groupes. "Depuis des années, Toyota, en tant que client Delmia le plus important à l'échelle mondiale, est associé à un partenariat couronné de succès avec Dassault Systèmes", rappelle Bernard Charles, le président de Dassault Systèmes.Dans son communiqué, le groupe français ne donnne pas d'éléments financiers concernant cet accord. Mais les analystes estiment qu'il pourrait se monter à un peu plus de 900 millions d'euros sur trois ans. Un chiffre global et dont il restera bien sûr à connaître la ventilation entre Dassault et IBM.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.