OPA sur La Rochette à 11,60 euros par action

 |  | 487 mots
Lecture 2 min.
La Rochette suscite la convoitise. Deux semaines après que Saica a racheté 22,46% du capital du papetier français, laissant entrevoir l'éventualité d'une OPA, une filiale du groupe Anglo American vient de surenchérir.Mondi International SA, société européenne spécialisée elle aussi dans les cartons et les emballages, a lancé une OPA (offre publique d'achat) sur la totalité du capital et des obligations convertibles de La Rochette. Le prix retenu est de 11,6 euros par action, ce qui valorise le papetier français à environ 300 millions d'euros.L'offre de Mondi International SA concerne également deux catégories d'obligations convertibles au 30 juin 2001. Ce qui porte le montant total de la transaction à quelque 365 millions d'euros. David Hathorn, le président de Mondi Europe, a justifié ces niveaux de prix en expliquant que par cette acquisition son groupe pourrait atteindre "une masse critique". Il n'a pas été en mesure de chiffrer les synergies attendues mais a précisé que cette acquisition "ne visait pas à la rationalisation mais à la croissance". En France, son groupe ne revendique par exemple que 2% de parts de marché contre 7% pour la Rochette.La filiale d'Anglo American a conditionné son offre à l'obtention d'au moins la moitié du capital et des droits de vote dilués de sa cible. BNP Paribas s'est engagé à apporter 5,96 millions de titres (23,2% du capital) et près de 385.000 obligations convertibles à Mondi International SA, mais uniquement si celui-ci propose l'enchère en numéraire la plus élevée. Car il se pourrait qu'une contre-offre provienne de la péninsule ibérique. Avec une telle proposition, Mondi International SA est en effet venu marcher sur les plates-bandes que pensait s'être réservées Saica (Sociedad Anonima Industrias Cellulosa Aragonesa).Le spécialiste espagnol du carton ondulé avait annoncé, la semaine dernière, avoir racheté 22,46% du capital de La Rochette à un prix de 10,9 euros (voir ci-contre). Par la même occasion, il avait précisé vouloir étudier "un rapprochement industriel" pouvant "prendre la forme d'une OPA visant les actions La Rochette à un prix qui, en tout état de cause, ne serait pas supérieur à 10,9 euros l'unité". Mais si elle souhaite poursuivre son projet de rapprochement, Saica devra désormais revoir ce prix à la hausse.Suspendu aujourd'hui, le titre La Rochette devrait faire un nouveau bond en avant à sa reprise de cotation. Jeudi dernier, à l'annonce de l'opération de Saica, il avait déjà décollé de plus de 50% sur la séance à 9,71 euros. Une poussée qui apparaît d'autant plus brutale que cela faisait environ sept ans que le titre n'était pas repassé au-dessus des 9 euros: depuis 2000, il évoluait dans une fourchette (rarement dépassée à la hausse) comprise entre 5 et 8 euros. Du coup, si la proposition de Mondi International SA n'offre qu'une prime de 18,36% sur le dernier cours coté, elle est en revanche supérieure de 86% au cours moyen de La Rochette sur les trois derniers mois.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :