Ah, le joli mois d'octobre...

C'est bien ce qu'espèrent certains professionnels. Non pas parce que le marché semble avoir réellement entamé un rally : la route de la reprise, on le sait, peut être semée d'embûches. Et un repli des indices est toujours possible. Mais il n'empêche, l'optimisme revient... Cet optimisme se fonde surtout sur des données historiques. D'abord, les opérateurs ont déjà pu vérifier dans le passé que les meilleurs six mois pour faire de l'argent commencent souvent en novembre. Ensuite, depuis la deuxième guerre mondiale, cinq des dix marchés baissiers que la Bourse a connus ont bien trouvé leurs plus bas en octobre. De quoi laisser espérer que les choses se passent cette fois-ci comme par le passé. Par ailleurs, le nouvel optimisme s'appuie aussi sur une prophétie auto-réalisatrice. Autrement dit, les marchés vont monter parce que les professionnels ont besoin qu'ils montent. Après la débâcle des derniers mois, il ne reste en effet plus beaucoup de temps pour que les gestionnaires fassent enfin un peu d'argent et affichent des performances un peu moins médiocres à la fin de l'année. Déjà, ils sont sortis du marché obligataire, sur lequel ils s'étaient réfugiés, puisque la tactique, utilisée par tous, n'offrait décidément plus d'avantages du tout, pour se remettre à acheter des actions. Ils ont fait ainsi grimper les cours. Désormais, ils continuent d'acheter, simplement parce qu'ils ne peuvent pas se permettre de rester à l'écart d'une quelconque hausse, de peur de rater la seule occasion d'engranger quelques rendements cette année. Cela dit, rattraper le retard est quasiment impossible. Si l'indice S&P 500 a bien rebondi d'environ 16% depuis ses plus bas du 9 octobre dernier, il n'en reste pas moins qu'il a reculé de 22% depuis le début 2002. Dur, dur d'afficher des performances satisfaisantes en fin d'année dans ces conditions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.