Business Objects vise une hausse de plus de 10% de son résultat

"Dans un environnement difficile, Business Objects publie des résultats satisfaisants". Telle est l'opinion d'Aurel-Leven après l'annonce des résultats annuels de l'éditeur de logiciels Business Objects.Certes, la fin de l'année n'a pas été aisée pour les ventes de licences (en baisse de 9% au quatrième trimestre). Mais, la chute "apparaît satisfaisante comparativement à ses pairs", souligne Aurel-Leven. Et ce repli a été compensé par la progression des services (+36%).Ainsi, alors que le groupe visait un chiffre d'affaires compris entre 118 et 124 millions de dollars au quatrième trimestre, les ventes ont finalement atteint 126,2 millions de dollars, en progression de 8%. Quant au résultat par action, bien qu'en repli de 9,2%, il reste meilleur qu'attendu. A 12,8 millions de dollars, il correspond à un bénéfice par action (BPA) de 20 cents, soit le haut de la fourchette de prévisions du groupe (15-20 cents) et 3 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes.Sur l'ensemble de l'année, cela donne un chiffre d'affaires en hausse de 9,4%, à 454,8 millions de dollars, et un résultat en repli de 9,6%, à 40,6 millions de dollars. Mais surtout, "la société termine l'année avec un bilen solide, fort de 289 millions de dollars de trésorerie nette", relève Fideuram-Wargny.L'optimisme des observateurs ne s'arrête pas là. Alors que le groupe vise une hausse de 10% du chiffre d'affaires et une croissance bénéficiaire supérieure à 10%, les perspectives 2003 leur paraissent également prometteuses et réalisables. Aurel-Leven, parle notamment de "relais de croissance identifiés avec le lancement des nouvelles versions".A Paris, l'action gagne 1,01%, à 15 euros, terminant mieux la journée qu'elle ne l'avait commencée. Le titre s'était en effet replié dans un premier temps, les investisseurs manifestant apparemment quelques inquiétudes sur les perspectives à court terme. Car pour le premier trimestre, Business Objects ne vise qu'un BPA de 10 à 15 cents, pour un chiffre d'affaires de 112 à 118 millions de dollars. Les professionnels sondés par First Call espéraient quant à eux un BPA de 15 cents pour des revenus de 116 millions de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.