Le CAC 40 finit la semaine en roue libre

 |  | 510 mots
Lecture 2 min.
Très grande nervosité aujourd'hui sur les marchés financiers. Beaucoup d'hésitations, de nombreux renversements de tendance, et finalement un CAC 40 qui termine en hausse. L'indice parisien gagne 0,12% à 2.898,61 points. A New York, le Dow Jones joue au Yo-Yo. Au moment où Paris fermait, il perdait 0,13%. Le Nasdaq tenait bon et progressait de 0,89%. A Londres, le Footsie progresse de 0,81% et, à Francfort, le Dax avance de 2,18%. L'euro se raffermit à 1,0903 dollar, son plus haut depuis 1 mois.Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage ont augmenté de 30.000 à 442.000 durant la semaine achevée le 12 avril, soit leur deuxième plus mauvaise performance en un an. Les demandes d'allocations s'inscrivent au-dessus du seuil critique des 400.000 pour la neuvième semaine consécutive.Plus forte hausse de l'indice, Michelin grimpe de 5,17%, à 30,50 euros, suivi de Pinault-Printemps-Redoute (+5,05%, à 58,25 euros). Le chiffre d'affaires trimestriel du distributeur a baissé de 6%, à 6,3 milliards d'euros, mais à périmètre et taux de change constants, l'activité progresse de 2,8%. Rexel cède en revanche 0,3%, à 26,15 euros. La filiale de distribution de matériel électrique de PPR a accusé un repli de 10,2% de ses ventes du premier trimestre à 1,66 milliard d'euros. A structure et taux de change comparables, le chiffre d'affaires ressort en baisse de 3%.STMicroelectronics gagne 3,8%, à 18,56 euros. L'action du groupe de semi-conducteurs profite des résultats satisfaisants de Nokia, le premier client de STMicroelectronics. Le bénéfice imposable pro forma du numéro un mondial des téléphones mobiles a baissé de 3,8%, à 1,26 milliard d'euros, au premier trimestre 2003. Le bénéfice par action ressort à 18 centimes d'euros, contre 16 centimes attendus par les analystes interrogés par Reuters et 19 cents un an plus tôt. Le groupe finlandais prévoit que les ventes mondiales de téléphones mobiles croîtront d'environ 10% cette année. L'action Nokia bondit de 6,67%, à 14,72 euros.A la baisse, France Télécom corrige de 3,3%, à 20,50 euros. Thales décroche de 2,61%, à 22,38 euros. Selon le Times, le contrat de construction de deux porte-avions pour la Royal Navy pourrait prendre un an de retard en raison de dissensions entre le groupe français et son associé sur le projet, le britannique BAE Systems.Vivendi Universal termine inchangé à 13,90 euros. La direction du groupe de médias "considère la plainte de USA Interactive comme étant sans fondement". Le différend concerne la charge d'impôts des intérêts liés aux actions préférentielles émises à l'intention de USA Interactive lors du rachat de USA Network. Selon le Français, "la procédure judiciaire est en fait destinée à obtenir un moyen de pression dans le cadre des négociations concernant le programme de cessions d'actifs de Vivendi Universal qui suscite de nombreux intérêts". A ce sujet, Apple a démenti avoir fait une offre de rachat pour Universal Music.Aventis cède 0,75%, à 42,14 euros. Le groupe pharmaceutique a réduit sa part dans Rhodia de 25,2 à 15,3% en cédant 9,9% du groupe de chimie fine au Crédit Lyonnais. Aventis passera en outre une provision pour dépréciation de ses participations dans Rhodia et Clariant au premier trimestre. Rhodia progresse de 0,75%, à 5,40 euros.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :