Un rebond de 0,62% avant la Fed

 |  | 1002 mots
Pour la première fois depuis mai 2002, le Dow Jones est passé au-dessus de la barre des 10.000 points quelques minutes après l'ouverture de la séance. Mais à la clôture de Paris, l'indice américain efface ses gains et revient à 9.966 points. A Paris, le CAC 40 termine la séance sur un gain de 0,62% à 3.456,12 points, dans un volume d'affaires de 3,96 milliards d'euros traités sur le SRD, dont 3,61 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,53% à 4.382 points et, à Francfort, le Dax progresse de 0,99% à 3.877 points.Après avoir battu un nouveau record au-dessus de 1,2270 dollar, la devise européenne reprend son souffle. Un euro se négocie actuellement à 1,2207 dollar. La faiblesse du dollar est en partie compensée par l'envolée de l'indice ZEW des anticipations économiques en Allemagne, à son plus haut depuis juin 2000. Autre statistique, les stocks des grossistes américains en octobre ont augmenté de 0,5%, à 291,2 milliards de dollars, en octobre aux Etats-Unis, après une hausse de 0,3% (révisée de +0,4%) en septembre. Sur un an, le niveau des stocks a augmenté de 1,9%. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une croissance de 0,2% en octobre. Mais les investisseurs attendent surtout le communiqué de la Fed, prévu à 20h15. Si les opérateurs tablent sur un statu quo monétaire, ils craignent que la référence à des taux bas pour "une période de temps considérable" soit abandonnée, ce qui ouvrirait la porte à un durcissement du loyer de l'argent. Plus forte hausse du CAC 40, Aventis s'adjuge 2,44% à 49,61 euros. L'australien CSL a annoncé qu'il allait racheter Aventis Behring, spécialisé dans les plasmas sanguins, pour 925 millions de dollars. Autre poids lourd du CAC 40, Total prend la deuxième place du podium avec un gain de 2,34% à 140,1 euros et Thales monte de 2% à 26,47 euros.EADS progresse de 1,06% à 19 euros. Selon une source citée par Reuters, la Malaisie devrait signer demain une commande de six très gros porteurs Airbus A380-800. Sur la base des prix catalogue, cette commande atteindrait 1,5 milliard de dollars. Par ailleurs, le Qatar a signé aujourd'hui un accord définitif pour l'achat de quatre Airbus, avec une option sur dix autres, dont un A380.Air France s'octroie 2,50% à 12,71 euros. La compagnie aérienne nationale a vu son trafic passagers progresser de 4,6% en novembre, avec un coefficient d'occupation de 74,5% (+0,3) et des capacités en hausse de 4,1%. De plus, la Commission européenne estime être parvenue à un accord avec Air France et Alitalia concernant les liens commerciaux entre les deux compagnies aériennes, a annoncé Mario Monti, le commissaire à la concurrence.Les valeurs technologiques rebondissent. Cap Gemini avance de 0,57% à 42,14 euros alors que JP Morgan a relevé son opinion de "sous-pondérer" à "neutre". Vivendi Universal affiche un gain de 0,37% à 18,74 euros. Sa filiale Canal+ a annoncé avoir franchi la barre des 8 millions d'abonnements et table, pour la fin de l'année, sur une croissance nette de son portefeuille d'abonnés de 125.000.BNP Paribas progresse de 0,60% à 48,39 euros. La banque serait en négociation avec les actionnaires d'Atis Real Auguste-Thouard, le numéro un européen des services immobiliers aux entreprises, en vue d'en prendre le contrôle, écrit La Tribune. Le quotidien précise que la banque valoriserait l'ensemble des actifs de la société entre 230 et 250 millions d'euros.Euronext gagne 1,19% à 19,57 euros. La Bourse paneuropéenne a fait état d'une baisse de 28,6% de son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l'année à 108,4 millions d'euros. Le résultat net hors exceptionnels affiche une progression de 81% à 108,4 millions d'euros. Le résultat opérationnel avant survaleurs s'apprécie de 8,5% à 222 millions d'euros. Euronext précise que le résultat net inclut un gain de 8,5 millions d'euros lié à une réévaluation de la participation dans Atos Origin, qui avait fait l'objet d'une dépréciation de 17,4 millions d'euros un an plus tôt. Par ailleurs, les comptes 2002 incluaient une plus-value de 91,9 millions d'euros.Rhodia s'apprécie de 0,96% à 4,20 euros. Le groupe de chimie de spécialités se dit "confiant" dans la "finalisation prochaine" d'un accord avec ses 23 banques créancières sur le refinancement de sa dette. Selon La Tribune, huit banques représentant 80% de la dette bancaire ont donné leur accord de principe. Endetté à hauteur de 2,13 milliards d'euros, Rhodia estime à 700 millions les financements nécessaires à moyen terme pour remplacer ses sources de financement actuelles.A l'inverse, Scor décroche de 8,28% à 1,33 euro après le détachement de son droit de souscription et l'ouverture de son augmentation de capital. Le droit de souscription chute de 55,62% à 0,79 euro.Fimalac perd 1,38% à 28,60 euros. Le holding a annoncé avoir rompu les négociations avec le fonds américain One Equity Partners en vue de la cession de sa filiale de stockage de produits chimiques LBC. Le groupe ajoute qu'il est en discussions avec d'autres acheteurs et confirme son objectif d'aboutir à un accord définitif au cours du premier trimestre 2004.Trigano monte de 4,76% à 37,20 euros. Le spécialiste des équipements de loisirs a fait état d'une croissance de 22,2%, à 33,6 millions d'euros, de son bénéfice net 2002-2003. Le résultat net avant écarts d'acquisitions progresse de 24,7% à 37,3 millions d'euros. Le chiffre d'affaires est en hausse de 11,3% à 643,6 millions d'euros. Trigano indique qu'il proposera au titre de cet exercice un dividende de 0,30 euro par action, en hausse de 87,5% par rapport à celui de 2001-2002.NRJ Group concède 2,29% à 16,61 euros. Le groupe de radios a enregistré une légère hausse de son bénéfice net 2002-2003 à 52,1 millions d'euros, contre 51,9 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation recule à 103 millions, contre 103,7 millions. Le chiffre d'affaires affiche une hausse de 0,8% à 298,81 millions d'euros. Pour le premier trimestre, qui a débuté le 1er octobre 2003, NRJ table sur une croissance du chiffre d'affaires consolidé de ses activités françaises.Enfin, Alain Afflelou s'adjuge de 4,3% à 16,50 euros. Le groupe d'optique a publié un chiffre d'affaires en nette progression au premier semestre 2003-2004, à 64,3 millions d'euros, contre 45,9 millions sur la période correspondance de l'exercice précédent. La société indique que cette forte hausse "résulte principalement de l'acquisition de l'Optique Carrefour".Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :