Le CAC termine sous la barre des 3.400 points

 |  | 732 mots
Lecture 3 min.
Après un début de séance en forte hausse, soutenu par l'annonce du statu quo de la Fed la veille, les investisseurs ont pris leurs bénéfices en fin de matinée lors de la publication d'une progression de 2,1% du taux de l'inflation dans la zone euro sur un an glissant. Dans l'après-midi, l'annonce d'une baisse de 3,8% des mises en chantier et permis de construire aux Etat-Unis pour le mois d'août n'a pas alarmé les analystes qui ont reconnu que le marché immobilier américain restait soutenu. Mais la tendance hésitante de Wall Street en fin de journée a finalement pesé sur la tendance.A la clôture, le CAC 40 progresse de 0,22 % à 3.393,93, dans un volume de 3,6 milliards d'euros échangés sur le SRD, dont 2,95 milliards sur les seules valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie concède 0,07% et, à Francfort, le Dax monte de 0,16 %. Sur le marché des changes, le dollar repart à la baisse à 1,1238 pour un euro.Alstom est une nouvelle fois au centre de l'actualité économique. En fin de matinée la Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une enquête formelle sur le plan de restructuration du groupe. Bruxelles enjoint Paris à ne pas participer à l'augmentation de capital et à l'octroi d'un prêt. Alstom va réunir à 18 heures son conseil d'administration et publiera dans la soirée un communiqué. En attendant, le titre est suspendu de cotation après avoir perdu 8,52% en fin de matinée à 2,79 euros.Toujours au chapitre des opérations, Air France perd 1,13 % à 14,9 euros. Les directions d'Air France et de KLM ont rencontré leurs syndicats ce matin. Selon la CFDT, Jean-Cyril Spinetta, le président d'Air France, a indiqué que l'accord avec KLM n'est pas finalisé. Avant l'ouverture de la Bourse, les deux compagnies aériennes ont confirmé avoir engagé des discussions approfondies en vue d'une coopération et de l'entrée du néerlandais dans SkyTeam, l'alliance commerciale à laquelle appartient déjà Air France. L'annonce officielle pourrait être faite demain.Alcatel signe la meilleure performance du CAC 40 avec un gain de 3,36% à 11,38 euros. Orange a confirmé avoir conclu un accord préliminaire avec l'équipementier français pour la fourniture d'infrastructures de réseaux UMTS. Le canadien Nortel et le finlandais Nokia ont également été retenus, mais le montant et la répartition des contrats n'ont pas encore été arrêtés. Orange cède 0,51 % à 9,76 euros. Les autres TMT progressent également à l'image de Cap Gemini qui monte de 2,91 % à 41,77 euros, et STMicroelectronics qui avance de 0,95 % à 23,35 euros. Vivendi Universal s'octroie 3,09 % à 16,34 euros. Les autorités boursières américaines ont demandé le gel du versement de l'indemnité de départ accordée à Jean-Marie Messier par le tribunal d'Etat de New York. Ubisoft gagne 1,23 % à 18,95 euros. L'éditeur de jeux vidéo a augmenté sa participation dans Gameloft dont il détient désormais 19,47%, contre 14,06% précédemment. L'action Gameloft bondit de 9,95 % à 2,10 euros.EADS s'adjuge 1,95 % à 15,19 euros. Le groupe d'aéronautique et de défense a fait état hier de son souhait d'agrandir sa présence industrielle aux Etats-Unis, opération qui pourrait passer par une cotation à Wall Street d'ici un an.Carbone Lorraine bondit de 5,11 % à 28,79 euros, en dépit de la publication hier d'un recul de 70% de son bénéfice net au premier semestre. De sources de marché, Julius Baer est repassé à l'achat sur le titre, estimant que les restructurations en cours devraient permettre une forte progression de la marge d'exploitation l'an prochain.Contre la tendance, Vallourec abandonne 1,21% à 61,25 euros. Le fabricant de tubes en acier a annoncé une baisse de 54,5%, à 18,2 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre. Le résultat d'exploitation s'inscrit en baisse de 60,3% à 59 millions. Le groupe estime que l'effet de change pèsera davantage sur les comptes du second semestre, ce qui ne devrait "pas empêcher le résultat net du Groupe de rester nettement positif" sur la période.Bouygues perd 1,13 % à 24,44 euros. CVC Capital Partners est sur le point de faire une offre d'environ 350 millions de livres (497 millions d'euros) sur la compagnie d'eau britannique South East Water, rapporte le Times. South East est détenue par la Saur, filiale de Bouygues. Selon le quotidien, le fonds d'investissement présentera une offre indicative vendredi, date limite pour le dépôt des dossiers. Plusieurs autres candidats seraient sur les rangs, dont la banque australienne Macquarie Bank, Cheung Kong Infrastructure Holdings et la banque suisse UBS. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :