Microsoft relève ses prévisions de ventes

Dans la lignée des résultats américains, ceux de Microsoft pour le deuxième trimestre de son exercice 2003-2004 (à fin décembre) sont satisfaisants, voire très satisfaisants. Et pour cause, le géant mondial du logiciel se situe au dessus des prévisions des analystes. En termes de bénéfices déjà. Hors éléments exceptionnels, le résultat par action est ressorti à 34 cents, au dessus des 30 cents pronostiqués par les professionnels interrogés par Reuters. En revanche, le bénéfice net, qui est ressorti à 14 cents par action, soit 1,55 milliard de dollars, est en baisse de 17% sur un an. En effet, le groupe a décidé l'an passé de comptabiliser dans ses comptes la rémunération de ses salariés en actions, abandonnant sa politique de stocks options au profit de la distribution d'actions en direct. Sur la période, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires record de 10,15 milliards de dollars, là où les analystes tablaient sur 9,74 milliards de dollars. Microsoft a ainsi généré une croissance remarquable de 19% en un an, en particulier grâce à son système d'exploitation Windows XP, à sa suite bureautique Office et à ses ventes de solutions pour serveurs. A cette performance, les observateurs opposent cependant le fait que Microsoft n'a pas su suffisamment développer ses contrats à long terme, les clients ayant plutôt opté pour l'achat de licences individuelles, et pouvant choisir par la suite d'intégrer ou pas les mises à jour. Or, c'est bien cette politique que tente d'installer Microsoft, afin de s'assurer un socle de chiffre d'affaires récurrent et surtout des clients fidèles, indispensable garantie face à l'inexorable montée de Linux. Ce manque à gagner, les analystes l'ont évalué à 395 millions de dollars.Toujours est-il que Microsoft a quand même revu ses prévisions à la hausse. Pour l'ensemble de l'exercice (clos fin juin), il table désormais sur un chiffre d'affaires compris entre 35,6 et 35,9 milliards de dollars, contre une précédente fourchette allant de 34,8 à 35,3 milliards de dollars. En termes d'activité, l'exercice, en hausse de 10,5 à 11,5%, devrait donc être particulièrement favorable. Ce relèvement s'appuie sur "une plus forte demande de PC et de serveurs ainsi que sur les prévisions de MSN", le portail Internet de Microsoft, indique le groupe dans un communiqué. Le bénéfice hors éléments exceptionnels est attendu entre 82 et 83 cents par action, en ligne avec les prévisions des analystes.Vendredi en fin de matinée sur les marchés américains, le titre Microsoft gagnait 2,11% à 28,6 dollars.La Xbox profite de la saison de NoëlA l'instar des autres fabricants de consoles (lire ci-contre), Microsoft a bénéficié de l'engouement des consommateurs pour le jeu vidéo, traditionnellement décuplé à l'occasion des fêtes de fin d'année. Alors que certains observateurs émettaient des doutes quant au succès de la Xbox au cours de la période, le groupe a mis fin aux rumeurs, en réaffirmant ses objectifs. Depuis son lancement en novembre 2001, le groupe a écoulé 13,7 millions de machines, un chiffre qu'il compte porter entre 14,5 et 16 millions d'ici fin juin. Le chiffre d'affaires de la division Home & Entertainment a quand même reculé de 4,5% à 1,33 milliard de dollars, pénalisé par le recul des ventes de jeux pour PC, mais aussi par les réduction de prix des jeux et des machines. D'après les analystes, la branche est toujours en perte, mais le déficit se résorbe peu à peu. Microsoft a également souligné le succès de Xbox Live, le kit de connexion à Internet, qui permet de jouer en ligne. A ce jour, le service a attiré 750.000 abonnés. Il en vise 1 million d'ici fin juin.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.