Sun Microsystems profite moins que les autres du rebond des technologiques

Bien sûr, Sun Microsystems n'a pas échappé au rebond de l'industrie des technologies, qui englobe autant les communications que le secteur informatique. Pour preuve, il a dépassé les prévisions des analystes pour le second trimestre de son exercice 2003/04 (clos fin décembre). Le spécialiste du serveur a certes vu ses ventes légèrement décliner à 2,89 millions de dollars sur la période par rapport à l'année précédente. Mais le chiffre d'affaires est de 5% au dessus des estimations de Wall Street et de 14% supérieur à celui du précédent trimestre."Il y avait de grandes attentes en termes de reprise et c'est ce que les résultats montrent", se félicite un analyste interrogé par Reuters. C'est surtout la division services qui a profité du rebond de la demande, avec une activité en hausse de 4,65%, ne réussissant toutefois pas à enrayer le déclin des ventes de produits.En dépit de cette amélioration, les analystes refusent d'affirmer que Sun, qui a souffert plus que les autres de la crise informatique, est enfin sorti d'affaires. Il faut dire que le groupe a manqué certains virages stratégiques, ne sachant pas se repositionner au moment opportun. Il a notamment conservé des niveaux de produits et des gammes de prix très élevées, et ce au moment où les entreprises, qui avaient massivement investi, étaient passé à une optique d'économie. Pendant ce temps, des concurrents du groupe, tels que Dell, Compaq ou IBM, n'ont pas hésité à lui prendre des parts de marché. Sun a quand même tenté de redresser le tir: dernièrement il a présenté une ligne de produits d'entrée de gamme, confirmant son engagement sur le logiciel libre (lire ci-contre). Avec un résultat aujourd'hui: le groupe a assuré que les serveurs (machines et logiciels) vendus étaient mieux réparties entre les différentes gammes de produits.En fin de matinée à Wall Street, vendredi, le titre gagne 1,31% à 5,43 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.