La France, eldorado pour les entreprises étrangères...

 |   |  397  mots
Selon une étude réalisée par KPMG, la France offre les coûts d'implantation les plus faibles des principaux pays européens, grâce aux coûts avantageux de l'énergie, des transports et des salaires. Paris se positionne également très bien face aux autres capitales européennes.

Emeutes dans les banlieues, crise du CPE, affaire Clearstream, les sujets qui viennent ternir l'image de la France à l'étranger ne manquent pas. Et pourtant, les entreprises étrangères ont tout intérêt à choisir l'Hexagone comme terre d'accueil pour s'implanter. C'est du moins ce qui ressort d'une nouvelle étude du cabinet de conseil KPMG, qui porte sur tous les pays du G7, ainsi que sur les Pays-Bas et Singapour.

"L'intérêt de cette étude est de prendre en compte tous les coûts des entreprises (immobilier, transport, énergie, main d'oeuvre, etc.), y compris les avantages sociaux et la fiscalité. Nous en avons analysé l'impact pour chaque grand secteur d'activité. Notre objectif était de réaliser un guide concurrentiel de l'implantation des entreprises à l'usage des investisseurs du monde entier", explique Jean-Luc Decornoy, président du directoire de KPMG en France.

Les résultats de l'étude montrent que la France est troisième en termes d'attractivité économique après Singapour et le Canada. Ses atouts sont des coûts plus faibles dans les domaines de l'énergie, des transports, des prix de revient du foncier et même des coûts salariaux réels... charges sociales comprises! Même constat au niveau des grandes métropoles: Paris se place également devant ses grandes rivales Londres et Francfort.

Le gouvernement français ne devrait pas pour autant relâcher ses efforts pour soutenir cette attractivité. "D'ores et déjà, je me félicite de l'écoute du gouvernement qui vient de reprendre notre proposition d'inciter les compagnies d'assurance à davantage investir dans les PME innovantes. Mais il faut aller plus vite et plus loin: d'une part en favorisant la création de start-ups dans les hautes technologies et d'autre part en oeuvrant pour la réalisation de chantiers structurants tels que Charles de Gaulle Express, le lycée international et le renouveau de la Défense avec la construction d'une tour emblématique. Ce seront des symboles forts du dynamisme et de l'attractivité de l'Ile de France", indique Thierry Jacquillat. Très concerné par ce projet, ce dernier est président de "Paris-Ile de France Capitale Economique", une association qui regroupe la CCIP et une centaine de grandes entreprises françaises et internationales implantées en Ile de France, et qui a pour vocation d'attirer des investissements étrangers dans la région capitale et d'améliorer son attractivité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :