Le ralentissement du marché immobilier américain se confirme

 |   |  198  mots
Pour la première fois depuis avril 1995, le prix des ventes de logements anciens a reculé de 1,7% en août outre-Atlantique. Le nombre des ventes de ces logements a lui aussi légèrement reculé, à 6,3 millions en rythme annualisé. Les indices boursiers se sont brusquement repliés dans la crainte d'un effondrement du marché immobilier.

Tant attendu par la Réserve fédérale, le ralentissement du marché immobilier aux Etats-Unis est en train de s'opérer comme prévu: en douceur. Selon la National Association of Realtors (NAR), les reventes de logements aux Etats-Unis ont baissé de 0,5% en août par rapport à juillet à 6,30 millions d'unités (en rythme annuel).

Les analystes tablaient sur 6,20 millions d'unités. En rythme annuel, les reventes de logements ressortent en baisse de 12,6%. Le mois d'août 2005 s'était soldé par un total de 7,21 millions de ventes de logements existants en données annualisées.

Pourtant, les marchés semblent accueillir ces chiffres avec crainte. Il faut dire que pour la première fois depuis avril 1995, le prix médian des ventes de logements anciens a reculé de 1,7% en août outre-Atlantique. Et le président de la réserve Fédérale de Dallas, Richard Fisher, a déclaré aujourd'hui qu'il y fallait s'attendre à un sévère retournement sur le marché immobilier. Alors qu'il avait démarré la séance en hausse, l'indice phare de la Bourse de Paris s'est replié dans le sillage des marchés new-yorkais dans l'après-midi, juste après cette publication.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :