Altria prépare sa scission avec Philip Morris International

Après l'annonce de leur scission, la maison mère et sa filiale de tabac ont annoncé avoir déposé une déclaration devant la Securities and Exchange Commission, le gendarme boursier américain. L'adoption définitive du projet doit avoir lieu en janvier prochain.

Premières manoeuvres dans la séparation entre Altria et Phillips Morris International (PMI). Le groupe américain a annoncé ce jeudi que sa filiale de tabac hors Etats-Unis avait déposé une déclaration préliminaire auprès de la Securities and Exchange Commission, le gendarme boursier américain, en prévision d'une scission de sa maison mère.

Si le projet est encore conditionné à l'approbation de son conseil d'administration et à celle des autorités financières, il était déjà largement attendu.

Altria avait annoncé en août dernier son intention de scinder ses activités de tabac à l'international. Le groupe souhaite conserver Philip Morris USA (PM) et procéder à la scission de Philip Morris International (PMI) qui regroupe les marques Marlboro, Philip Morris et Chesterfield.

PM USA enregistre en effet de faibles performances dans un marché américain en berne alors qu'en 2006, les volumes vendus par PMI ont augmenté de 3,4 % pour atteindre 831,4 milliards d'unités à la faveur d'une croissance des ventes dans les pays émergents.

De même, PM USA fait face à des risques juridiques persistants, liés aux poursuites engagées contre les cigarettiers aux États-Unis. Ainsi PMI, dont le PDG d'Altria, Louis Camilleri, prendra la direction, devrait d'ailleurs installer son siège à Lausanne (Suisse) afin d'échapper à la législation américaine sur le tabac.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.