ABN Amro : Barclays obtient un délai supplémentaire pour lancer son OPA

La troisième banque britannique Barclays obtient un délai de 17 jours pour son offre sur ABN Amro. La Cour Suprême des Pays-Bas rendra sa décision sur la cession de la filiale américaine de la banque néerlandaise, La Salle, à Bank of America à la mi-juillet.

Barclays a désormais jusqu'au 23 juillet pour déposer les documents officiels de son offre d'achat sur ABN Amro. Ce délai, c'est le gendarme boursier néerlandais, l'AFM, qui le lui a accordé parce qu'il n'avait pas réuni toutes les informations nécessaires. A l'origine de cette décision, l'avenir de la filiale américaine, La Salle, qui n'est toujours pas scellé. La Cour Suprême doit infirmer ou confirmer le 13 juillet la décision de l'avocat général. Ce dernier a estimé que la cession de La Salle ne nécessitait pas l'accord des actionnaires.

Si la Cour Suprême donne raison à l'avocat général, l'offre du consortium concurrent (Royal Bank of Scotland, Fortis et Santander Central Hispano) n'existera plus. Ce dernier ne souhaite racheter ABN que s'il conserve la filiale américaine.

Barclays a proposé l'équivalent de 64,5 milliards d'euros en actions (soit 3,225 actions Barclays contre une action ABN). Son offre a reçu le soutien de la banque néerlandaise. De son côté, le consortium mené par RBS a mis sur la table 71,1 milliards dont 79% en cash.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.