Nokia porte plainte contre Qualcomm en Europe

 |   |  265  mots
L'équipementier finlandais Nokia se bat contre le système de brevets imposé en Europe par l'américain Qualcomm.

La bataille entre Qualcomm et les équipementiers téléphoniques redouble. Nokia a déposé aujourd'hui plainte contre le groupe américain spécialiste des technologies sans fil afin que ses brevets en Europe soient rendus caducs. Le groupe finlandais a saisi les tribunaux de Mannheim en Allemagne et de La Haye aux Pays-Bas concernant des puces fournies par Texas Instrument qui a signé des accords de partage de licence avec Qualcomm.

Nokia, comme la plupart de ses concurrents Ericsson, Nec, Broadcom ou encore Panasonic, conteste les conditions d'accès sous licence à la technologie UMTS que leur impose Qualcomm, l'inventeur de cette technologie. Le groupe finlandais estime que les royalties exigées en échange de son utilisation sont trop élevées. Alors que l'UMTS s'est imposée comme la norme pour la téléphonie mobile.

Cette plainte est le énième épisode d'une série d'affrontements devant la justice, débutée il y a déjà plusieurs mois entre le premier fabricant mondial de téléphones mobiles et le groupe américain. Un important accord de licence entre Nokia et Qualcomm arrive à terme le 9 avril.


Nokia et Ericsson sur le point de développer la 3G en Chine
Alors que China Mobile a lancé un appel d'offre en vue de construire un réseau de téléphonie de troisième génération en Chine, les fabricants Nokia et Ericsonn pourraient décrocher 5% de ce marché. Les numéros deux et trois chinois, ZTE et Datang Telecom Technology s'assurant chacun un tiers du marché, le dernier tiers reviendrait aux compagnies étrangères.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :