La spéculation repart sur Iberia

 |   |  280  mots
Dans le secteur aérien, les compagnies en phase de rachat s'envolent. Mercredi, le titre Alitalia, toujours très faible, prenait 2,07%, suite à l'intérêt porté par un groupe d'investisseurs au rachat de la compagnie aérienne italienne. Jeudi, c'est au tour d'Iberia de briller à la Bourse de Madrid en prenant 4,04%, à 3,35 euros, après avoir gagné jusqu'à 4,97% dans la matinée. Et pour cause, la compagnie aérienne espagnole est au centre des préoccupations de la presse locale. Selon le quotidien El Pais, British Airways et le fonds américain TPG pourraient formuler une offre de rachat sur Iberia dès septembre. Le consortium, qui intègre également des groupes espagnols, entendrait déposer une offre de 3,4 milliards d'euros avant la réunion du conseil d'administration d'Iberia prévue le 27 septembre. Selon les sources du quotidien espagnol, le processus d'examen des comptes ("due diligence"), commencé le 12 juillet dernier, sera terminé à la fin du mois d'août, ce qui laissera moins d'un mois au consortium pour formuler une offre. "Tout est en ordre et se déroule comme prévu. Il n'y a pas de raison de penser qu'il y aura des retards", a assuré une personne proche du dossier.Le dossier Iberia n'est pas pour autant achevé puisque le groupe espagnol reste une proie convoitée. Mercredi soir, un membre du directoire de Lufthansa, Stefen Lauer, a déclaré qu'Iberia comme Alitalia étaient "toujours des proies intéressantes" pour la compagnie allemande. Un scénario mettant en scène Air France-KLM n'est pas à exclure non plus. L'offre du consortium mené par TPG pourrait déclencher une bataille féroce pour mettre la main sur la compagnie aérienne espagnole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :