Les prix du brut terminent la semaine en net repli

 |   |  262  mots
Les cours du brut ont fortement baissé ce vendredi. L'Opep prévoit une demande limitée. Le cours du dollar grimpe. Le marché s'inquiéte de la multiplication des signes d'un recul de la demande mondiale sous l'effet du ralentissement économique

Les cours du brut ont fortement baissé ce vendredi. Après avoir perdu de près de trois dollars en séance, le baril de WTI américain a terminé la semaine à 113,77 dollars, en baisse de 1,24 dollar et très loin de son record de 147,27 dollars, établi le 11 juillet dernier. Ce net repli a été provoqué par la publication du rapport mensuel de l'Opep, l'organisation des pays exportateurs de pétrole, qui prévoit une hausse limitée de la demande cette année et l'an prochain, avec un rythme de croissance historiquement bas, compte tenu du ralentissement économique actuel dans les grands pays occidentaux et au Japon.

Selon les analystes, la baisse est également liée à un renforcement du dollar face à l'euro - ce qui rend moins attractif le pétrole, libellé en dollar - et aux signes d'un recul de la demande de pétrole, selon les analystes. Le dollar a fortement progressé jeudi face à l'euro, passant sous la barre de 1,48 dollar puis de 1,47 pour un euro, s'échangeant au plus haut depuis plus de cinq mois face à la monnaie européenne.

Les preuves d'un recul de la demande provoqué par le ralentissement économique semblent en tout cas se multiplier, confortées par des indicateurs économiques moroses. L'économie de la zone euro a connu une contraction au deuxième trimestre (-0,2%) pour la première fois de son histoire. Cette performance est la plus mauvaise jamais enregistrée dans la zone euro: depuis sa création en 1999, elle n'avait pas connu pire qu'une croissance nulle, au deuxième trimestre 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :