Wall Street clôture sans tendance

 |  | 747 mots
Les places américaines ont clôturé en ordre dispersé ce mercredi. Le Dow Jones gagne 0,14% à 11.533 points. Mais le Nasdaq recule de 0,66% à 2.334 points et le S&P 500 cède 0.20% à 1.275 points.

Wall Street a terminé la séance de mercredi sans véritable tendance, malgré la publication des commandes industrielles américaines. Ces dernières ont progressé de 1,3% en juillet. Les analystes ne tablaient que sur une progression de 1%. Un chiffre qui n'a pas suffi à rassurer les marchés alors que les inquiétudes sur l'état de santé de l'économie américaine reprennent corps.

La baisse du pétrole, qui a perdu 36 cents ce mercredi, est désormais perçue comme une conséquence de la baisse de la demande et du ralentissement de l'économie. Ce qui fait craindre de mauvais résultats pour les entreprises américaines dans les prochains mois.

Et, la Réserve fédérale américaine a confirmé ces inquiétudes dans son livre Beige, estimant que l'activité américaine était restée molle depuis fin juillet, sous l'effet notamment de la faiblesse des dépenses de consommation et du volume limité des prêts hypothécaires et à la consommation.

Longtemps dans le rouge, le Dow Jones gagne finalement 0,14% à 11.533 points. Mais le Nasdaq recule de 0,66% à 2.334 points et le S&P 500 cède 0.20% à 1.275 points.

Du côté des valeurs, Ambac s'envole, gagnant 22,35% à 8,65 dollars. Le rehausseur de crédit a annoncé mardi soir qu'il avait réactivé sa filiale Connie Lee, spécialisée dans l'assurance d'obligations municipales.

Lehman Brothers gagne 5,02% à 16,94 dollars. Selon la presse coréenne, la Korea Development Bank (KDB) a proposé au moins 5,3 milliards de dollars pour prendre une participation de 25% dans la banque d'affaires américaine. HSBC pourrait également formuler une offre. Des perspectives qui éclipsent la fermeture de fonds de référence d'Ospraie Management, dont Lehman est actionnaire à hauteur de 20%.

Goldman Sachs termine également dans le vert. Pourtant, le Crédit Suisse a de nouveau réduit ce mercredi ses prévisions de résultats. Le bénéfice par action de Goldman au troisième trimestre est attendu à 1,5 dollar, contre une précédente estimation de 2,15 dollars. Le titre gagne 1,39% à 167,61 dollars.

General Motors a été la fête ce mercredi, grimpant de 5,82% à 11,27 dollars malgré une baisse de 20,4% de ses ventes en août. Mais le premier constructeur automobile américain a limité la casse et surpassé les attentes. Il table sur 14 millions de véhicules écoulés sur l'ensemble de l'année, contre 16 millions l'an passé. Son concurrent Ford progresse de 1,33% à 4,57 dollars après avoir fait état d'une baisse de 26,6% de ses ventes en août.

Coca-Cola est en baisse. Le numéro un mondial des boissons non-alcoolisées va racheter le fabricant chinois de jus de fruit Huiyan. Le groupe va débourser 2,5 milliards de dollars pour réaliser sa plus deuxième grosse acquisition. L'action Coca-Cola perd 0,58% à 51,66 dollars.

Le groupe alimentaire Kraft Foods cède 0,25% à 31,62 dollars après avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice par action pour 2008. Hors exceptionnels, il devrait s'élever à "au moins 1,88 dollar" contre une prévision initiale de 1,92 dollar. Le marché table actuellement sur des profits de 1,93 dollar par action.

Apple gagne 0,46% à 166,96 dollars. La marque à la pomme pourrait dévoiler le 9 septembre des nouveaux modèles de son baladeur multimédia vedette iPod. Les analystes attendent également une baisse des prix de certains modèles.

Dell recule en revanche de 2,50% à 20,31 dollars. Selon le Wall Street Journal, le deuxième fabricant mondial d'ordinateurs devrait dévoiler un nouveau mini ordinateur portable, un marché que les analystes attendent en forte croissance ces prochaines années.

La majorité des valeurs technologiques sont de nouveau orientées à la baisse alors que les marchés s'inquiètent de l'impact du ralentissement économique sur leurs ventes. Hewlett-Packard recule de 1,98% à 45,09 dollars, Intel chute de 4,61% à 21,54 dollars, Qualcomm cède 3,73% à 49,26 dollars et Microsoft perd 0,74% à 26,90 dollars.

Wal-Mart progresse de 0,23% à 59,79 dollars. Le premier distributeur mondial table sur une croissance de 10% de ses ventes à l'international cette année pour atteindre 100 milliards de dollars. Le groupe a par ailleurs indiqué qu'il envisageait d'ouvrir ses premiers magasins en Asie du Sud-est.

Staples gagne 1,66% à 25,18 dollars. Le numéro un mondial des fournitures de bureau a publié ce mercredi un recul de 16% de son bénéfice net au deuxième trimestre. Ce dernier s'élève à 150,2 milliards de dollars, comme prévu par les analystes. Le chiffre d'affaires est en revanche supérieur aux attentes à 5,1 milliards de dollars, en hausse de 18%.

Toujours dans la distribution, JC Penney gagne 2,49% à 41,64 dollars. Le groupe a annoncé ce mercredi que ses ventes avaient reculé de 4,9% en août à nombre de magasins constant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :