Le fonds Qatari Diar en négociations exclusives pour racheter Cegelec

 |   |  258  mots
Le fonds d'investissement Qatari Diar a annoncé samedi être entré en négociations exclusives pour finaliser l'acquisition de Cegelec, le groupe français d'ingénierie électrique, auprès de fonds LBO France.

Le fonds d'investissement "Qatari Diar est entré en exclusivité pour finaliser l'acquisition du groupe d'ingénierie électrique Cegelec auprès du fonds LBO France et de l'équipe de management de la société", a-t-il annoncé samedi dans un communiqué.

Le directeur financier de Qatari Diar, Patrick Chenel, n'a pas voulu communiquer sur le montant de l'offre mais il a précisé qu'il espérait boucler l'opération d'ici la fin de l'année.

Qatari Diar est détenue à 100% par Qatar Investment Authority, le fonds souverain du Qatar. D'après le communiqué, ce fonds est un acteur mondial en matière de développement et d'investissement immobilier. Depuis sa création en 2005, ll a développé un portefeuille de plus de 40 projets répartis dans 17 pays à travers le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Europe.

Quant à Cegelec, ex-filiale du français Alstom, c'est un groupe spécialisé dans l'Intégration de solutions et de services technologiques. Il conçoit, installe et maintient des systèmes ou sous-systèmes dans l'industrie, les infrastructures et le tertiaire. Fort d'un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros en 2007, il compte 25.000 collaborateurs répartis dans une trentaine de pays, en France, en Europe et dans le monde.

Dans son édition du 2 juin, La Tribune faisait état de quatre candidats au rachat de Cegelec: les groupes français de BTP Vinci et Eiffage, ainsi que deux fonds d'investissement: le russe Pamplona et Qatar Investment Authority. Le quotidien indiquait alors que les quatre offres retenues tournaient autour de 1,6 à 1,7 milliard d'euros, selon une source bancaire non confirmée par ailleurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :