Un petit cadeau avant les élections ?

 |   |  292  mots
Les emprunts du gouvernement britannique ont été inférieurs à ce qui était attendu en février, donnant une (petite) marge de manœuvre à Gordon Brown pour le budget de la semaine prochaine.

Gordon Brown est béni des dieux économiques. A la surprise générale des économistes -bien que leur métier consiste presque toujours à se tromper- les emprunts du gouvernement en janvier et février se sont révélés nettement inférieurs à ce qui était attendu (communiqué de l'office des statistiques ici). De plus, les chiffres des mois précédents ont été revus partiellement à la baisse. Résultat, d'avril à février (l'année fiscale va d'avril à mars), l'Etat n'a emprunté « que » 131,9 milliards de livres (147 milliards d'euros).

Cela signifie que l'Etat reste nettement en dessous de son objectif de 178 milliards de livres d'emprunt pour 2009/2010, alors qu'il ne reste plus que le mois de mars pour terminer l'année. Les économistes estiment que Downing Street bénéficiera de 5 à 10 milliards de livres de marge de man?uvre. HSBC pense même que le coussin pourrait s'élever à 23 milliards.

Evidemment, le déficit reste énorme, même avec ces statistiques améliorées. Il atteint le double de l'année dernière, déjà très mauvaise. Mais cela va donner la possibilité à Gordon Brown de sortir un lapin de son chapeau lors du budget annuel, présenté mercredi. Deux solutions : soit il trouve l'occasion de faire un cadeau ; soit il en profite pour réduire le déficit à environ 11-11,5% du PIB (contre une projection de 12,6% actuellement).

Dans les deux cas de figure, il s'en sortirait bien politiquement. Le scénario du cadeau, particulièrement s'il vise les classes moyennes, pourrait être tentant à moins de deux mois des élections ; le scénario de la rigueur serait parfait pour tordre le cou à l'argument des conservateurs, qui le traite d'irresponsable. Voilà comme réussir à faire d'un déficit historique une apparente bonne nouvelle !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :