La Cour suprême, acteur majeur de la campagne ?

 |   |  502  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après la réforme de la santé, la plus haute juridiction des Etats-Unis s'est saisie lundi d'une loi controversée sur l'immigration en Arizona.

En décembre 2000, le sort de l'élection présidentielle américaine s'était en partie joué devant la Cour suprême des Etats-Unis. La plus haute juridiction du pays avait validé la victoire de George W. Bush en ordonnant l'arrêt du recomptage des voix dans l'Etat de Floride, dont les résultats étaient contestés par le camp d'Al Gore, le candidat démocrate.

L'année prochaine, la Cour Suprême n'aura certainement pas un rôle aussi direct. Mais elle devrait tout de même impacter la campagne présidentielle. Les neuf sages vont en effet devoir examiner et trancher deux affaires majeures, avant le mois de juin, soit moins de six mois avant le scrutin. Après la réforme de la santé, elle s'est en effet saisis lundi de la loi sur l'immigration adoptée en Arizona et contestée par l'administration Obama.

Entrée en vigueur en juillet 2010, cette loi prévoit notamment la mise en place de contrôles d'identité aléatoires pour lutter contre l'immigration clandestine. Selon le Pew Hispanic Center, quelques 400.000 sans-papiers habiteraient dans cet Etat frontalier du Mexique. L'administration fédérale a obtenu devant la justice le blocage de plusieurs mesures controversées, estimant qu'elles empiétaient sur ses prérogatives. Les autorités de l'Arizona contestent ces décisions.

Après l'emploi, l'immigration est l'un des thèmes de campagne préférés des candidats républicains, dont la plupart militent pour un contrôle plus strict de la frontière avec le Mexique et contre la régularisation des clandestins (ils seraient plus de 11 millions dans le pays). La décision de la Cour Suprême trouvera ainsi une résonnance forte sur la scène politique et s'invitera dans les débats entre les deux candidats. En jeu notamment: le vote des latino-américains qui représentent près de 17% de la population américaine. Mais qui se mobilisent souvent peu.

Le jugement de la Cour sur la réforme de la santé pourrait également avoir un impact important. Si les sages décident d'invalider tout ou partie du texte, cela constituerait une défaite majeure pour Barack Obama qui avait de la réforme de la santé l'une des priorités de son premier mandat. Il se retrouverait affaibli au moment d'affronter son adversaire républicain. Si la Cour Suprême valide au contraire la réforme, la bataille devrait reprendre de plus belle. 

La Cour Suprême avait déjà pris une décision capitale l'année dernière en se prononçant contre les limites imposées sur le financement des campagnes électorales par les entreprises et par les syndicats. Une décision censée avantager le camp républicain, plus enclins à satisfaire aux exigences de "Corporate America", notamment en termes de régulation et d'imposition.

Actualités, petites phrases, sondages et analyses... Suivez au jour le jour les primaires républicaines et la présidentielle sur notre blog consacré aux élections américaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :