Élisabeth Guigou, nouvelle présidente de la Fondation Anna Lindh

 |   |  285  mots
Élisabeth Guigou, présidente de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale
Élisabeth Guigou, présidente de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale (Crédits : © 2009 AFP)
Élisabeth Guigou, présidente de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, vient d'être choisie par le Conseil des gouverneurs des 42 États-membres de l'Union pour la Méditerranée (UpM) pour succéder au Marocain André Azoulay à la présidence de la Fondation Anna Lindh.

Créée en 2004 par les 42 pays de l'Union pour la Méditerranée (UpM) et la Commission européenne, la Fondation Anna Lindh a pour vocation le soutien aux sociétés civiles et la promotion des droits humains en Méditerranée - des femmes et des jeunes en particulier -, via son action culturelle et éducative.

« J'exercerai, à partir de 2015, la présidence de la Fondation Anna Lindh pour le dialogue des cultures en Méditerranée. Je remercie le Conseil des gouverneurs des 42 États-membres de l'Union pour la Méditerranée de la confiance qu'ils m'ont ainsi manifestée », déclare Elisabeth Guigou dans un communiqué diffusé lundi 8 décembre. Et de poursuivre :

« Je succéderai, début 2015, à M. André Azoulay dont l'exceptionnel engagement a permis à la Fondation de confirmer son statut d'acteur primordial de la relation euro-méditerranéenne. À sa suite, j'aurai à cœur de porter plus haut et plus loin la voix et l'ambition de la Fondation Anna Lindh.

Tout le long de mon engagement politique, j'ai plaidé pour que les deux rives de la Méditerranée - riches d'un formidable patrimoine culturel et de liens humains indéfectibles - bâtissent un avenir commun. En faisant reculer l'ignorance et en rapprochant les peuples, la Fondation Anna Lindh fait avancer la fraternité méditerranéenne, ciment de nos coopérations futures. »

La présidence de la Fondation Anna Lindh étant une mission exercée à titre bénévole, elle ne pose aucun problème de compatibilité avec celle de présidente de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, a relevé Élisabeth Guigou, en réponse à une question de La Tribune.

***

REVENIR AU SOMMAIRE DU BLOG EUROMED

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2016 à 17:11 :
Bat Ye'or fait de la fondation Annah Lindh une des actrices majeure de l'islamisation des sociétés européennes.
Vu que madame Guigou a trempé un certain nombreuse de sales coups similaires (Maastricht, TAFTA), ce ne serait pas étonnant.
a écrit le 21/12/2014 à 17:24 :
Elle est nulle
Elle devrait prendre sa retraite
elle cherche a ce que l'Europe de l'Atlantique à l'Oural de De Gaulle et Mitterand devienne l'Europe de l'Atlantique à Ankara
a écrit le 11/12/2014 à 9:56 :
Quelles compétences pour ?
a écrit le 11/12/2014 à 9:55 :
Ils ont toutes les qualités et sont très éclectiques ce type de gens ... Elle ne pense pas à la retraite ... ? En qualité de quoi elle prend ce poste ???
Réponse de le 11/12/2014 à 21:59 :
Pourquoi prendre sa retraite?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :