Petit Alten est devenu grand

La capitalisation boursière de la société de conseil en hautes technologies, qui a publié son chiffre d'affaires 2009 ce matin, dépasse celle de son concurrent Altran.
(Crédits : Tribune)

« Alten, le petit Altran. » Répétée à l?envie par les analystes et la presse au début des années 2000, cette définition de la société de conseil en hautes technologies Alten, qui a publié son chiffre d?affaires annuel ce mercredi matin, avait le don d?exaspérer son président, Simon Azoulay. Ce dernier tient aujourd?hui sa revanche sur le plan boursier. La capitalisation d?Alten flirte avec les 680 millions d?euros, contre 620 millions pour son concurrent Altran, pourtant près de deux fois plus gros en termes de chiffre d?affaires.

Certes, Alten a bénéficié des déboires d?Altran. Au sommet de sa gloire en 2000, le groupe avait ensuite enchaîné boulimie d?acquisitions et fraudes comptables de la part de ses anciens dirigeants. Ce qui a valu au cours d?Altran de décrocher de 46 % au cours des cinq dernières années, pendant qu?Alten grimpait de 13 %. Mais cette surperformance boursière, Alten la doit également à sa bonne gestion, qui a permis à la société de limiter la casse en 2009. Dans un contexte de récession, Alten a su adapter son offre à la demande, notamment en réorientant ses ingénieurs de l?industrie automobile vers le secteur de l?énergie. Résultat, la baisse du chiffre d?affaires s?est limitée à 9,5 % en 2009, alors que le groupe tablait initialement sur un recul de 10 % à 11 %.

Alten s?estime donc en bonne posture pour améliorer sa marge opérationnelle, qui était ressortie à 5,8 % au premier semestre. Et sa situation de trésorerie est si solide que le groupe n?exclut pas de repasser à l?offensive, sur le front des acquisitions. Les investisseurs ont apprécié : l?action grimpait de 2,2 % ce matin.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.