Vallourec : le tube du marché

 |   |  325  mots
(Crédits : Gael Vautrin)
Malgré des résultats en forte baisse sur 2009, Vallourec bat le consensus et sent le vent de la reprise à compter du deuxième trimestre.

A trop anticiper, plus rien ne surprend. Même des bénéfices divisés par deux en un an comme vient d'en faire état Vallourec pour l'exercice écoulé. Du reste, vu le passage à vide traversé par l'économie mondiale l'an dernier, rien de surprenant. Quoi que, même dans ces conditions, des performances enviables sont possibles. Avec un résultat net part du groupe de 517,7 millions d'euros, le spécialiste des tubes sans soudure est parvenu à battre le consensus qui s'attendait à un résultat inférieur à 500 millions. Mais alors que surpasser les prévisions des analystes est devenu monnaie courante par les temps qui courent, Vallourec s'attire aujourd'hui les faveurs du marché pour d'autres raisons.

A commencer par les bons chiffres de fin d'année faisant état notamment d'un rebond de 11 % de l'activité d'un trimestre à l'autre. De quoi compenser des perspectives semestrielles moins reluisantes pour les mois qui viennent. Les analystes se contenteront du rebond attendu par la direction du groupe à partir du printemps ... Bref, même si cela n'est pas vraiment la panacée, le marché adooooore Vallourec. Sans doute parce que même si ces perspectives ne font pas sauter au plafond, elles ont le mérite d'être claires.. Ne manquent plus que le mois et le jour ! Et le groupe a de bonnes raisons de penser que le marché américain du pétrole et du gaz là où il est justement bien positionné notamment dans les gaz non conventionnels devrait connaître une nette reprise ...

Cerise sur le gâteau : A 3,5 euros par action, le dividende est certes divisé par près de deux comparé à celui de 2008 mais il représente un taux de distribution de 38 % contre 33 % l'an dernier. Plébiscité par le marché depuis le début de l'année, le titre l'est encore plus aujourd'hui puisqu'il s'adjuge près de 3 % ce qui lui permet désormais d'afficher la plus forte hausse du CAC 40 depuis début janvier.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :