Elections européennes : tout ce qu'il faut savoir sur le vote en France

 |   |  829  mots
En France, 193 listes ont été enregistrées pour le scrutin européen du 25 mai
En France, 193 listes ont été enregistrées pour le scrutin européen du 25 mai (Crédits : reuters.com)
C'est officiellement ce 12 mai que s'ouvre en France la campagne officielle pour les élections européennes du 25 mai. Mode d'emploi du scrutin dans l'Hexagone.

Les élections européennes, c'est parti ! Du moins officiellement depuis ce lundi 12 mai. La campagne prendra fin en France le samedi 24 mai à minuit.

Et cette année, record absolu enregistré par le ministère de l'Intérieur, 193 listes sont en compétition en France - dont certaines assez loufoques -, soit une moyenne de 24,12 listes par circonscription, contre… une vingtaine en 2009. C'est en Ile-de-France que le nombre de listes est le plus important, elles sont au nombre de 31.

Au total, ce sont 74 députés qui sont à élire. Tour d'horizon des règles régissant cette élection.

Qui peut voter ?

Les citoyens français, âgés d'au moins 18 ans la veille du jour de scrutin, domiciliés dans la commune où ils souhaitent voter et inscrits sur les listes électorales. Mais aussi les ressortissants communautaires ayant le droit de vote dans leur Etat d'origine, domiciliés dans la commune où ils souhaitent voter, et inscrits sur les listes électorales complémentaires.

Qui peut se présenter aux élections européennes ?

Tout citoyen d'un État membre de l'Union européenne (UE), âgé de 18 ans révolus, domicilié ou résident en France depuis au moins 6 mois et jouissant du droit d'éligibilité dans son pays d'origine, peut se présenter aux élections européennes sous réserve également de ne pas exercer certaines fonctions ou mandats incompatibles (député national, par exemple). Pour être remboursé de ses frais de campagne, un candidat doit avoir obtenu au moins 3% des suffrages exprimés dans la circonscription où il se présente.

Comment sont élus les députés européens ? 

Les députés européens sont élus au suffrage universel direct depuis 1979. Ils sont élus pour un mandat de 5 ans. Les élections se déroulent la même semaine dans tous les pays européens (mais pas nécessairement le même jour). La représentation proportionnelle doit être retenue.

Depuis l'élection de 2004, le territoire français est découpé en 8 circonscriptions électorales : 7 pour la métropole, 1 pour l'outre-mer : Ile-de-France (15 députés), Sud-Est (13 députés), Sud-Ouest (10 députés), Nord-Ouest (10 députés), Est (9), Ouest (9), Massif-Central-Centre (5), Outre-mer (3).

L'élection a lieu à la représentation proportionnelle, suivant la règle de la plus forte moyenne, sans panachage possible ou vote préférentiel. Les sièges sont répartis entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Ils sont attribués selon l'ordre de présentation sur la liste.

Quel est le rôle du député européen ?

Le député européen exerce 3 pouvoirs :

Où siège le Parlement européen ?

Son siège officiel est actuellement à Strasbourg, en France, et sert aux réunions plénières (une fois par mois), mais ce siège est menacé. Une partie du Conseil, européen ainsi que des députés européens ont demandé un regroupement de toutes les activités à Bruxelles. Les commissions, ainsi que certaines séances plénières additionnelles se tiennent d'ailleurs déjà à l'Espace Léopold à Bruxelles (Belgique). Son secrétariat général est en revanche installé à Luxembourg.

Quels sont les groupes parlementaires siégeant au Parlement européen ?

Un groupe doit être composé d'au moins 25 députés appartenant à un quart du nombre des Etats membres de l'UE, soit aujourd'hui 7 Etats.

Dans le Parlement européen issu des élections de 2009, sept groupes politiques sont représentés. 29 députés sont non inscrits, dont les députés français du Front National.

  • Le groupe du Parti populaire européen (PPE), auquel adhère l'UMP en France
  • l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (S&D), auquel adhère le Parti socialiste européen, auquel adhère le Parti socialiste français.
  • le groupe Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe (ADLE), auquel adhère l'UDI et le Modem
  • le groupe des Verts/Alliance libre européenne (Verts/ALE), auquel adhère Europe Ecologie-Les Verts
  • le groupe des Conservateurs et des réformateurs européens (ECR), formé autour des Conservateurs britanniques
  • le groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL), auquel adhère le Front de Gauche
  • le groupe Europe de la liberté et de la démocratie (EFD), formé autour du parti pour l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

Taux de participation aux élections européennes

En France, le taux de participation ne cesse décroître. Il était de 52,7% en 1994, 46,8% en 1999, 42,8% en 2004 et 40,6% en 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2014 à 20:45 :
Bof, de toute manière pour ce que ça changera de votre quotidien...
Réponse de le 14/05/2014 à 23:46 :
Faudrait savoir, depuis qu'on a vu que la politique de François Hollande est à 99% semblable à celle de Sarkozy, du aux "directives de Bruxelles", où se trouve les leviers du pouvoir alors ??
a écrit le 14/05/2014 à 20:40 :
Dommage qu'il n'y ait pas un volontaire pour représenter ceux qui sont contre cette Europe avec comme programme de tout faire pour que cela s'arrête.
Réponse de le 14/05/2014 à 23:47 :
FN, FdG, MRC selon votre sensibilité, l'UPR pour un coup d’arrêt clair et net.
a écrit le 13/05/2014 à 14:56 :
Pourquoi l'Union Européenne ne reconnaît pas les derniers référendums populaires de l'est ukrainien ? peut-être qu'en se caractérisant progressivement en oligarchie, les autorités européennes ne sentent pas à l'aise avec le pouvoir dès qu'il émane du peuple. La raison, certainement, d'avoir reconnu sur le champ la junte putschiste qui s'est emparé du pouvoir en Ukraine. Le message est sans ambiguité. Rien d'étonnant donc si dans les prochaines années le Parlement Européen comportera aussi des partis néo-nazis ukrainiens, grecs, autrichiens, polonais, baltiques et j'en passe. Quand il en aura un allemand, l'Histoire va-t-elle se répéter ? rien de plus sûr.
Réponse de le 14/05/2014 à 9:02 :
C'est parce que soit l' Union Européenne soit l'empire US c'est tout du même tabac, c'est du belge !
a écrit le 13/05/2014 à 8:25 :
@ Pro-dictateur : "la démocratie a très bien fonctionné en France au fil des siècles" ? Vous plaisantez j'espère ! On a pas fait 1789 pour rien. En Europe on est bien content d'avoir la cour de justice européenne par exemple quand on n'est pas satisfait de la justice de son pays. Et les points de vue des 28 c'est souvent mieux que d'avoir des gouvernements de pays qui dérivent. Hitler n'aurait pas pu exister dans l'Europe car les autres l'auraient bloqué par exemple. Une communauté et Union n'a pas que des défauts, elle a même plus d'avantages que de défauts. Reste à corriger ces défauts. Mais tout casser au prétexte que l'Europe serait le bouc émissaire, non merci ce n'est pas la réalité.
Réponse de le 13/05/2014 à 12:16 :
1789 - 2014 = des siècles
Réponse de le 13/05/2014 à 16:00 :
1938 - 2014 = temps présent
Réponse de le 13/05/2014 à 23:14 :
On a pas fait 1789 pour rien, et surtout pas pour nous la faire voler au profit d'un machin à 28 !!
a écrit le 13/05/2014 à 6:09 :
Vivement le 25 mai, qu'on ne parle plus de ces élections qui ne serven qu'à justifier le pantouflage de ceux qui sont élus.
a écrit le 13/05/2014 à 5:25 :
Toujours les mêmes argumentations fallacieuses qui sortent quelques jours avant une élection. Ne vous laissez pas duper par ces artifices électorales qui bernent le peuple Français. N'allez pas donner votre voix à l'UMPS, ni à personne d'autre d'ailleurs...Le référendum de 2005 a parlé...Ils n'ont qu'à en tenir compte. Pour ma part, j'ai déjà voté.
a écrit le 12/05/2014 à 23:02 :
Pas mal d'approximations dans cet article... Comme d'habitude dans nos médias qui ne sont plus désormais que des organes de propagande euro-atlantistes.

L'Union Populaire Républicaine (UPR) est le SEUL parti à proposer la sortie de l'Union Européenne dans cette élection. C'est la raison pour laquelle elle est boycotté par la presse et les médias de France.
Visionnez leurs conférences sur Internet. Vous ne serez pas déçus !
a écrit le 12/05/2014 à 18:30 :
Aucun intérêt de voter puisque la voix du peuple n'est pas respectée.
Réponse de le 12/05/2014 à 22:08 :
Les votes blancs, nul et abstention ne sont pas compté. En revanche si vous en avez marre des politiciens en place, un vote pour n'importe quel petit partie fera suer, peur les grands parties qui nous gouverne et peux être qu'ils se décideront a faire leur travail...
Réponse de le 13/05/2014 à 8:31 :
Un vote pour les petits partis çà fera plouf, regardez les sondages. Mieux vaut voter pour les gens que vous estimez valables ou les moins pires. Sauf à penser que tout le monde est pourri ! Dans ce cas n'allez plus chez votre médecin, votre boulanger etc et vérouillez chez vous !
Réponse de le 13/05/2014 à 23:03 :
"Mieux vaut voter pour les gens que vous estimez valables ou les moins pires"
FN, FdG, MRC (ce sont les plus raisonnable mais prône l'abstention) ou UPR, il y a le choix !
a écrit le 12/05/2014 à 17:29 :
Les élections européennes vont être l'occasion pour les français de donner une grosse fessée aux politiques du PS UMP Nouveau Centre déguisé en UDI qui sont les principaux responsables du déclin industriels et de la misère qui monte.
Une gosse fessée méritée par les enfants gatés précités.
a écrit le 12/05/2014 à 17:09 :
Combien de futurs chomeurs sont pour l'EURO?
a écrit le 12/05/2014 à 17:07 :
Combien d'electeurs UMPSCENTRE seront au chomage en 2014 et se sentiront cocu ?
Réponse de le 12/05/2014 à 17:09 :
moins qu'au FN populiste et pro-Poutine selon les multiples sondages.
Réponse de le 14/05/2014 à 20:43 :
@Vos sources, à part Contrex, Evian et Vichy ?
a écrit le 12/05/2014 à 16:52 :
Cela ne sert a rien de voter UMP ou PS car ils vont s'entendre et proposeront un candidat de consensus en france on appelle ca l'UMPS
Réponse de le 12/05/2014 à 22:09 :
Et un vote nul ou non vote fera leurs affaires; mieux vaut voté pour n'importe quel autre petit partie...
a écrit le 12/05/2014 à 14:59 :
Un autre mode d'emploi:

L’Union Européenne ne reconnait les référendums que si les peuples votent comme le veut l’Union Européenne.

1- Premier exemple. Le traité de Maastricht. Le 2 juin 1992, par référendum, le peuple danois dit « non » au traité de Maastricht. Que croyez-vous qu’il arriva ?

Réponse :

Le peuple danois fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Maastricht !

2- Deuxième exemple. Le traité de Nice. Le 9 juin 2001, par référendum, le peuple irlandais dit « non » au traité de Nice à 53,87 %. Que croyez-vous qu’il arriva ?

Réponse :

Le peuple irlandais fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Nice !

3- Troisième exemple. Le traité établissant une Constitution européenne. Le 29 mai 2005, le peuple français vote « non » par référendum. Le 1er juin 2005, le peuple néerlandais vote « non » par référendum.

Voyant le résultat des référendums en France et aux Pays-Bas, les fédéralistes décident de suspendre les référendums prévus dans les autres pays ! Les fédéralistes veulent bien consulter les peuples, mais à condition que les peuples votent « oui » ! Si les peuples commencent à voter « non », les fédéralistes suspendent les référendums ! Et ça, ce n’est pas de la démocratie, peut-être ?!

En 2005, quels sont les peuples qui auraient dû être consultés par référendum ?
- Le peuple danois aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple irlandais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple portugais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple tchèque aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple anglais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

4- Quatrième exemple. Le traité de Lisbonne. En réalité, le traité de Lisbonne reprend 98 % du texte de la Constitution européenne, mais la grande différence est que, cette fois-ci, le traité de Lisbonne N’est PAS soumis à référendum !

Le traité de Lisbonne est adopté par les parlements des Etats européens.

Une seule exception : le peuple irlandais est consulté par référendum. Le 12 juin 2008, le peuple irlandais vote « non » au traité de Lisbonne. Que croyez-vous qu’il arriva ?

Comme d’habitude, on a refait voter le peuple irlandais une deuxième fois !

Conclusion :

La construction européenne est anti-démocratique. L’Union Européenne est anti-démocratique. Elle doit être détruite.
Réponse de le 12/05/2014 à 15:17 :
Très bien vu. Cette même UE vient de permettre deux partis néo-nazis grecs de participer aux élections européennes. C'est n'importe quoi...
Réponse de le 12/05/2014 à 15:40 :
Merci pour ce rappel précis des évènements (même si on oublierai jamais ces affronts)
Réponse de le 12/05/2014 à 16:22 :
sans parler de toutes les mesures qui passent en douce avec peu d'info si on est un citoyen normal(c'est à dire peu éclairé). Dernier exemple en date: la libre circulation des citoyens turcs en 2017
Réponse de le 12/05/2014 à 17:08 :
@ Ricks : on a compris que vous vouliez remettre en cause l'Europe. Mais dans votre déroulé incomplet vous oubliez qu'il y a eu au total 3 référendum successifs sur l'Europe, qu'en 2005 la majorité des 17 pays avait voté pour. Les parlements élus ont voté pour Lisbonne réaménagé. . Dans 28 pays européens et 510 millions d'habitants, vous pouvez faire voter tous les ans, vous aurez chaque fois des pays qui changeront dans un sens ou d'ans l'autre. Ce n'est donc pas en détruisant 50 ans de travail que l'on avance alors que la majorité est pour l'Europe. Mais en rectifiant tel ou tel point au fil du temps et de l'expérience pratique. Autrement vous n'arriverez jamais à rien.
Réponse de le 12/05/2014 à 17:44 :
"Autrement vous n'arriverez jamais à rien" Excusez nous, mais la démocratie en France a très bien fonctionné des siècles et des siècles ! Pourtant, au début, il y avait les régions, avec leur duc etc...
Dire qu'il est normal d'ignorer les principes de la démocratie parce qu’on est 28 est digne d'un dictateur ! Mais effectivement, on aurait mieux fait de continuer plus longtemps à 6 ou 8 !!
Réponse de le 12/05/2014 à 18:19 :
merci de nous rappeler tous ces événements où la "démocratie" n'a pas été respectée ; ils" sont en "haut", ils font et feront ce qu'ils VEULENT! on fait croire aux peuples (dont les Français) qu'ils sont tout (et ce serait normal), mais en réalité nous ne sommes RIEN ! la preuve!! +1000
Réponse de le 12/05/2014 à 19:06 :
vous avez beau jeu de nous faire l'éloge de cette europe criminelle ! pour cette europe, EN l'ETAT ACTUEL : NON! NON et NON !!!
Réponse de le 12/05/2014 à 21:05 :
Bravo pour votre commentaire sans langue de bois. +1000
Réponse de le 13/05/2014 à 21:48 :
C'est tellement facile de critiquer... Surtout quand on s'abstient alors qu'on a la chance de pouvoir voter. Si les parlementaires ne nous représentent pas assez, c'est à nous d'en choisir qui vont faire bouger les choses et ce n'est pas la droite conservatrice à la majorité depuis 15 ans qui va s'en charger. Pour cela, il y a par exemple des partis fédéralistes, libéraux, écologistes, socialistes (pas que du mou), etc. : pour tous les goûts! Mais contester juste pour faire semblant d'avoir une opinion, c'est débile.
Et puis, pour 10% de sièges français, ça vaut le coup.
L'Europe doit appartenir à ses citoyens, alors arrêtez les idéaux nationalistes d'un autre siècle!
Réponse de le 13/05/2014 à 23:12 :
Vous viendrez t-il à l'idée que le vote NON de 2005 était un désir d'Europe plus démocratique ? Où la banque centrale ne serait pas entièrement indépendante, où les EuroBonds seraient possible, où l'OTAN serait viré au profit d'une armée à nous ?
Ceci a dégouté du vote des milliers de gens, je voterai encore cette fois ci, mais on a bien compris ce que pèse un vote contre l'idéologie en place.
"l'Europe doit appartenir à ses citoyens" ne soyez pas si naïf, on va voter pour savoir si le traité transatlantique est accepté par les citoyens ? Non, alors !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :