Municipales 2014 : le maire sortant PS Yvon Robert favori à Rouen

 |   |  322  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'enquête Ipsos/Steria réalisée pour France 3 Haute-Normandie et France Bleu Haute-Normandie montre que le maire sortant socialiste Yvon Robert, en poste depuis l'entrée de Valérie Fourneyron au gouvernement en 2012, est bien placé pour obtenir un nouveau mandat.

Malgré un bilan plutôt en deçà de ce que l'on mesure en moyenne dans les villes de plus de 25.000 habitants - 55% des électeurs sont satisfaits de son travail contre 39% de mécontents - sa liste PS-PC-PRG est en tête des intentions de vote pour le premier tour, à 38%. On est certes loin du score qui avait permis à Valérie Fourneyron de ravir la mairie à la droite dès le premier tour en 2008 (55,8%), mais l'offre électorale était beaucoup moins éclatée qu'aujourd'hui.

Cinq listes de gauche se présentent cette année

Outre celle du maire sortant, une liste EELV conduite par Jean-Michel Bérégovoy, le neveu de l'ancien Premier ministre, recueille 12% des suffrages, une liste du Parti de Gauche est à 4%, deux listes extrême-gauche sont à 3% pour un total gauche + extrême-gauche à 57% d'intentions de vote.

De son côté la droite est elle aussi divisée. A 23% d'intentions de vote, la liste UMP-MoDem conduite par Jean-François Bures prend le leadership de l'opposition, en devançant nettement la liste UDI conduite par Patrick Chabert (9%). La liste du Front National obtient quant à elle 11% des suffrages, et semble donc en mesure de se maintenir au second tour.

Au second tour

Dans une configuration de triangulaire au second tour, la liste d'union de la gauche recueille 54% d'intentions de vote, contre 35% à la liste d'union de la droite et 11% au FN, qui maintient son score du premier tour. Si toutefois le FN n'atteignait pas au premier tour les 10% nécessaires pour se qualifier, l'avance de la liste de la majorité sortante à dix jours du scrutin est un peu moins nette, quoique toujours confortable : 56% d'intentions de vote pour la liste menée par Yvon Robert, contre 44% pour la liste de Jean-François Bures. En définitive, le rapport de force électoral nettement favorable à la gauche au premier tour assure au maire sortant une marge qui devrait lui permettre de l'emporter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :