Paris, plaque tournante du cinéma mondial ?

 |   |  730  mots
La série chinoise à succès, Ex-Model est entièrement réalisée à Paris, notamment grâce à une fiscalité attractive...
La série chinoise à succès, "Ex-Model" est entièrement réalisée à Paris, notamment grâce à une fiscalité attractive... (Crédits : Viméo)
Un secteur en croissance de plus de 10% par an, c’est rare. Ça l’est encore plus lorsque cette croissance est assurée par les investissements étrangers, chinois ou américains : Paris et l’Ile-de-France vont en 2014 battre tous les records de tournage de productions internationales. Hollywood en arrive même à remodeler des scénarios pour l’intérêt de venir tourner dans la capitale.

"Ex model" est une web série plutôt drôle sur la vie d'une ex top model. Rien d'ébouriffant jusque là. Mais Xin Wang en est la créatrice et l'actrice principale. Or elle est une star en Chine et le seul trailer de la série avait déjà été vu plus de 70 millions de fois mi mars! La série sort le 25 mars sur le réseau chinois Youku (le Youtube chinois) et la ruée va faire oublier la deuxième saison d' "House of cards" : "Ex model" est produit par Youku Original, une filiale de Youku, le Netflix de l'Asie. 

EX-MODEL TRAILER - SEASON 1- ???? from manusapo on Vimeo.



Une offre technique et fiscale alléchante

Cette série  a l'autre particularité d'être tournée à Paris par un réalisateur français avec une actrice chinoise qui vit à Paris et parle français. Tout y est français sauf le financement entièrement chinois. Et c'est une petite révolution : longtemps les Asiatiques comme les Anglo-saxons sont venus tourner à Paris pour le seul décor. Depuis peu de temps, le business model a terriblement évolué : les offres techniques et fiscales se sont ajoutées à l'attrait du décor et les productions internationales débarquent à Paris pour l'ensemble de l'offre.

C'est bien sur vrai pour l'animation et la 3D dont Paris est devenu le fer de lance mondial : "Moi, Moche et Méchant 2" entièrement conçu pour Paramount dans le 15 ème arrondissement vient de dépasser le milliard et demi de dollars de recettes, "Minuscule" suit sa trace, le "Domaine des Dieux" et peut être le très bluffant "Yellow Bird" également dans les prochains mois.


Les lourdes productions hollywoodiennes s'enchaînent 

Mais c'est désormais également vrai pour les grandes productions internationales. Les Japonais viennent de tourner "Case Files of All Around Appraiser Q", le Da Vinci Code de l'Asie, les Taiwanais une série de films ( dont "Amour et Patisserie", qui ravit déjà les cinéphiles du monde entier) et une floppée d'autres tournages sont prévus.

D'ailleurs en ce printemps 2014, c'est l'affluence dans Paris : les américains sont en train de boucler "Hunger Games 3" dans le plus grand secret (Jennifer Lawrence et son cachet de 25 millions de dollars se promène dans les rues de la capitale sans que personne la remarque) et une série de très lourdes productions hollywoodiennes va s'enchainer dans les semaines qui viennent. Parmi elles, un étonnant "The Moon and The Sun" dans le château de Versailles, une Heroic Fantasy ou un Louis XIV joué par Pierce Brosnan tombe amoureux d'une sirène rencontrée dans l'un des bassins du château !

 

9 tournages par jour en Ile-de-France

Si les productions vont être aussi nombreuses dans les mois qui viennent  ( 4 tournages dont un Ridley Scott y sont prévus au Louvre et il est de plus en plus difficile de les organiser), c'est que le relèvement du crédit d'impôt à 10 millions d'euros pour les productions étrangères a définitivement installé Paris comme la place où tourner.

2014 devrait être une année record ou la production internationale va encore plus qu'avant relayer l'essoufflement prévisible de la production française. Bon an, mal an, la croissance dépasse les 10% depuis 4 à 5 ans et  ce sont  les étrangers qui l'assurent. Variety, la bible de la profession, n'arrête pas d'écrire sur le phénomène : 9 tournages chaque jour à Paris et en Ile de France en 2013 et surtout « une offre de services de classe mondiale », Hollywood est intrigué !


Des conditions de tournage optimales

Olivier René Veillon, directeur de la Commission du Film d'Ile de France, l'homme qui ramène beaucoup de ces productions dans l'escarcelle francilienne, a compris que la stratégie était la bonne, lorsque les grands ont commencé à venir à Paris alors qu'ils n'avaient pas besoin du décor de la ville. NBC est ainsi en train de tourner le remake de Rosemary's Baby à Paris avec Zoe Valdana et Carole Bouquet.

Le film culte de Roman Polanski se déroulait dans un vieil immeuble de Manhattan. Il n'y avait aucune raison de ne pas le refaire sur les mêmes bases. Sauf que les conditions de tournage et l'offre de services sont telles à Paris que NBC a remodelé le scénario pour venir y tourner, et ça, c'est du jamais vu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2014 à 8:57 :
A, une fiscalité attractive!
a écrit le 20/03/2014 à 20:14 :
La muséalisation de Paris est en marche. Faut que les parisiens mettent leur béret et une baguette sous le bras pour faire une belle coulisse.
a écrit le 20/03/2014 à 19:00 :
"Amour et patisserie" est un drama, c'est à dire une série, pas un film. On voit mal où l'auteur de l'article est allé chercher que cette série taiwanaise allait "ravir les cinéphiles du monde entier"...
Réponse de le 21/03/2014 à 11:15 :
Je pense que c'est du second degré ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :