Wall Street s'envole de 7% grâce au plan de rachat des actifs toxiques des banques

 |  | 746 mots
Lecture 4 min.
Les places américaines ont connu une journée faste lundi alors que le Trésor a dévoilé les modalités de son plan de rachat d'actifs toxiques des banques. Le Dow Jones grimpe ainsi de 6,84% à 7.776 points, le Nasdaq progresse de 6,76% à 1.556 points et le S&P 500 bondit de 7,07% à 823 points.

La tendance haussière a repris de plus belle à Wall Street. Après avoir salué la semaine dernière l'annonce d'un programme de rachat de bons du Trésor par la Réserve fédérale, les investisseurs ont accueilli favorablement lundi les modalités du plan de rachat des actifs toxiques des banques américaines. Deux mécanismes pour racheter les actifs toxiques des banques, avec l'aide du secteur privé, vont être mis en place. Ce plan prévoit d'acquérir entre 500 et 1.000 milliards de dollars de ces actifs qui bloquent le marché du crédit, aggravant ainsi la récession dont est victime l'économie américaine.

Du coup, le Dow Jones grimpe de 6,84% à 7.776 points, le Nasdaq progresse de 6,76% à 1.556 points et le S&P 500 bondit de 7,07% à 823 points.

Les marchés ont également salué lundi une bonne nouvelle concernant le marché immobilier. Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont en effet rebondi en février, augmentant de 5,1% par rapport à janvier, pour atteindre 4,72 millions (en rythme annuel), selon les chiffres publiés mercredi par l'Association national des agents immobiliers (NAR). Les économistes s'attendaient au contraire sur un repli, à 4,45 millions de reventes.

Du côté des valeurs, le secteur financier profite des annonces du département au Trésor (ministère des finances), avec des volumes d'échanges très importants. Bank of America grimpe de 26,01 à 7,80 dollars, JPMorgan prend 24,67% à 28,86 dollars, Citigroup s'envole de 19,47% à 3,13 dollars et Wells Fargo progresse de 25,95% à 17,62 dollars. Les banques d'affaires Goldman Sachs et Morgan Stanley gagnent respectivement 15,01% à 111,93 dollars et 20,70 à 24,43 dollars. Le conglomérat General Electric, avec sa filiale de services financiers GE Capital, s'adjuge 9,33 à 10,43 dollars.

General Motors progresse de 5,35% à 3,35 dollars. Des représentants des détenteurs d'obligations du premier constructeur automobile ont exprimé leurs inquiétudes devant le peu de progrès réalisés dans les discussions sur la restructuration de la dette du groupe. La semaine dernière, ils ont présenté un plan à la Maison-Blanche, prévoyant un échange de titres de dettes en actions. Dans le cadre du plan de sauvetage du géant de Detroit mis en oeuvre par le gouvernement, il est en effet demandé à ces porteurs d'obligations de réduire des deux tiers les 27 milliards de dollars qui leur sont dus.

Schlumberger bondit de 12,60% à 46,75 dollars. Le groupe franco-américain de services pétroliers va mener un nouveau plan social, le deuxième depuis le début de l'année. Le groupe franco-américain de services pétroliers devrait en effet supprimer 4.500 postes dans les prochains mois, soit 5% de ses effectifs.

Le reste du secteur pétroliers a également bondi ce lundi alors que les cours du pétrole ont touché leur plus haut niveau depuis quatre mois, à plus de 54 dollars le baril à New York. Exxon Mobil gagne ainsi 6,72% à 70,53 dollars, Chevron progresse de 6,80% à 69,11 dollars et ConocoPhillips s'adjuge 7,78% à 40,75 dollars.

Intel gagne 5,94% à 15,52 dollars. Le numéro un mondial des semi-conducteurs a annoncé ce lundi des modifications dans sa politique de rémunérations. Les salaires les plus élevés vont être gelés et un programme d'échange de stock options dont le prix d'exercice est supérieur au cours actuel va être mis en place. Le groupe va par ailleurs réduire sa contribution aux fonds de retraites de ses salariés.

Time Warner grimpe de 9,67% à 8,62 dollars. Le groupe de médias américains va prendre 31%, pour un peu plus de 241 millions de dollars, dans la société de médias Central european Media Enterprises. Les deux groupes sont par ailleurs convenus de s'associer pour lancer et administrer de nouvelles chaînes de télévision thématiques dans les régions d'Europe centrale et orientale où CME est présent.

Le joaillier Tiffany prend 15,52% à 23,37 dollars. Le groupe a vu son bénéfice net divisé par quatre au quatrième trimestre, à 31,1 millions de dollars. Cette performance est cependant supérieure aux attentes, à 85 cents par action hors éléments exceptionnels. Les analystes escomptaient un bénéfice par action (BPA) de 79 cents. Son chiffre d'affaires a chuté de 20% à 841 millions de dollars. Pour l'exercice en cours, le joaillier table sur un BPA compris entre 1,50 et 1,60 dollar, contre un consensus de 1,70 dollar, et sur une baisse de 11% de ses revenus.

Enfin, Walgreen grimpe de 9,43% à 26,58 dollars. La chaîne de drugstores a fait état d'un bénéfice trimestriel en baisse de 640 millions de dollars, contre 686 millions un an auparavant. Ce repli est imputable à des charges de restructuration, visant à réaliser des économies sur le long terme, explique le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :