Wall Street bondit après les chiffres de l'immobilier

 |   |  575  mots
Les places américaines ont terminé dans le vert ce lundi, à la veille des chiffres du PIB américain. Le Dow Jones progresse de 1,29% à 10.451 points, touchant un nouveau plus haut en 13 mois, le Nasdaq s'adjuge 1,40% à 2.176 points et le S&P 500 prend 1,36% à 1.106 points.

Wall Street a clôturé en nette hausse ce lundi après la publication de très bons chiffres en provenance du secteur immobilier. En outre, les marchés ont salué les déclarations du président de la Réserve fédérale de Saint Louis, qui s'est dit favorable à la prolongation des programmes de rachats d'actifs adossés à des prêts immobiliers, ce qui donnera plus de flexibilité aux pouvoirs politiques pour favoriser la reprise. Et la NABE, un groupe d'économistes, a revu à la hausse sa prévision de croissance pour 2010, tablant désormais sur 2,9% au lieu de 2,4% précédemment.

A la clôture, le Dow Jones progresse de 1,29% à 10.451 points, touchant un nouveau plus haut en 13 mois, le Nasdaq s'adjuge 1,40% à 2.176 points et le S&P 500 prend 1,36% à 1.106 points.

Sur le front des statistiques, les ventes de logements anciens ont grimpé de 10,1% en octobre, dépassant très nettement les attentes des marchés. En rythme annuel, cela représente en effet 6,10 millions de transactions alors que les économistes tablaient de leur côté sur 5,70 millions de reventes. Cette indicateur touche ainsi son plus haut niveau depuis février 2007.

Du côté des valeurs, Kraft Foods progresse de 0,59% à 27,33 dollars. Le groupe agro-alimentaire pourrait relever le montant de son offre de rachat sur Cabdury, d'après l'agence Reuters. Kraft a proposé 16,4 milliards de dollars pour racheter le confiseur britannique. Une offre jugée dérisoire et immédiatement rejetée par sa cible. Depuis, le chocolatier américain Hershey (-1,34% à 36,39 dollars) a confirmé qu'il étudiait le dossier, sur lequel il pourrait s'associer à l'Italien Ferrero. Et le numéro un mondial de l'agroalimentaire le Suisse Nestlé, pourrait également se mettre sur les rangs.

Ciena chute de 8,88% à 12 dollars après l'annonce du rachat des activités dans les réseaux optiques du canadien Nortel. L'équipementier de réseaux va débourser 769 millions de dollars pour réaliser cette acquisition, qui va plus que doubler son chiffre d'affaires. Ciena estime que son bénéfice par action devrait fortement progresser à partir de 2011. Mais les analystes s'inquiètent des risques en termes d'intégration des actifs et d'accroissement de la dette.

Sur le secteur financier, Goldman Sachs prend 1,17% à 172 dollars. La banque d'affaires sera le principal bénéficiaire de la reprise des marchés du crédit et de la normalisation du marché obligataire, a estimé ce lundi un analyste de Sanford C. Bernstein. L'intermédiaire a en outre revu à la hausse ses estimations de résultats et confirmé sa recommandation de "surperformance".

Au chapitre des résultats, Campbell Soup a publié un bénéfice net de 304 millions de dollars au titre de son premier trimestre. Hors exceptionnels, cela représente 87 cents par action, soit six cents de mieux que les attentes des marchés. Le chiffre d'affaires est en revanche légèrement inférieur au consensus, à 2,2 milliards de dollars. Le leader mondial de la soupe a par ailleurs relevé ses prévisions pour l'ensemble de son exercice. Son bénéfice par action devrait ainsi progresser de 9 à 11% sur la période, contre une précédente fourchette allant de 5 à 7%. Le titre gagne 1,41% à 34,60 dollars.

Enfin, Schlumberger et Deere grimpent respectivement de 2,04% à 64,63 dollars et de 2,01% à 51,85 dollars, grâce à des relèvements de recommandation. Credit Suisse est ainsi passé de "neutre" à"surperformer" sur le titre du leader mondial des services parapétroliers. Et Morgan Stanley conseille désormais de "surpondérer" l'action du fabricant d'engins agricoles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :