Wall Street dans le rouge après le PIB

 |   |  844  mots
Les places américaines s'affichent en baisse ce mardi , pénalisées par la révision à la baisse plus importante que prévu du PIB américain. Le Dow Jones perd ainsi 0,69% à 10.379 points, le Nasdaq recule de 0,80% à 2.158 points et le S&P 500 abandonne 0,62% à 1.099 points.

Wall Street évolue dans le rouge après des statistiques mitigées, marquées par la révision à la baisse de la croissance de l'économie américaine au troisième trimestre. Cette dernière est ainsi ressortie en deçà des attentes des économistes. Le prix des maisons a en outre progressé moins fortement que prévu. En revanche, la confiance des consommateurs a enregistré une hausse surprise le mois passé

Vers 16 heures, le Dow Jones perd ainsi 0,69% à 10.379 points, le Nasdaq recule de 0,80% à 2.158 points et le S&P 500 abandonne 0,62% à 1.099 points.

Sur le front des statistiques, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) américain au troisième trimestre a été revue à la baisse. L?activité a ainsi progressé de 2,8% sur la période (+2,9% attendu), au lieu d?un gain de 3,5% initialement estimé. Les Etats-Unis sont donc bien sortis de la récession cet été, mais à un rythme moins rapide. La hausse de la consommation des ménages, principal moteur de la croissance outre-Atlantique, a notamment été abaissée, passant de +3,4% à +2,9%.

Par ailleurs, l'indice de confiance des consommateurs, mesuré par l'institut privé de conjoncture du Conference Board, est ressorti à 49,5 en novembre, alors que les économistes avaient anticipé un indice de 47,7. Le mois dernier, le moral des ménages avaient fortement reculé, passant de 53,4 à 48,7, faisant resurgir des craintes sur la vigueur de la reprise économique. Les chiffres de l'Université du Michigan seront pour leur part publiés ce mercredi.

Enfin, les prix des maisons ont augmenté pour le cinquième mois d'affilée aux Etats-Unis en septembre. L'indice Standard & Poor's/Case-Shiller mesurant l?évolution des prix dans vingt zones métropolitaines a ainsi augmenté de 0,3% en septembre, après +1,2% en août et contre +0,8% attendu. En rythme annuel, les prix des maisons ont chuté de 9,4%.

Du côté des valeurs, Hewlett-Packard cède 1,47% à 50,27 dollars. Le premier fabricant mondial d?ordinateurs a livré des résultats en ligne avec les premières indications dévoilées il y a deux semaines. Son bénéfice net a progressé de 14% à 2,4 milliards de dollars, au titre de son quatrième trimestre. Le chiffre d?affaires s?établit 30,8 milliards de dollars (en baisse de 8%). Le groupe a par ailleurs confirmé ses prévisions de résultats pour son nouvel exercice et annoncé le triplement de son programme de rachat d?actions, porté à 12 milliards de dollars.

Medtronic grimpe de 6,65% à 42,99 dollars. Le fabricant de matériel médical a dépassé les attentes lors de son deuxième trimestre, affichant 868 millions de dollars de profits, en hausse de 37% sur un an. Ils s?élèvent à 77 cents par action, là où les opérateurs escomptaient 74 cents. Son chiffre d?affaires s?établit à 3,84 milliards de dollars, au-delà des 3,75 milliards anticipés. Du coup, Medtronic a revu à la hausse ses prévisions annuelles de résultats, misant sur un bénéfice par action (BPA) allant de 3,17 à 3,22 dollars, au lieu d?une fourchette initiale 3,10-3,20 dollars.

Heinz perd 0,58% à 42,92 dollars. Pourtant, le fabricant de ketchup a relevé ses objectifs annuels, tablant désormais sur un BPA tiré des opérations poursuivies compris entre 2,72 et 2,82 dollars, contre une précédente fourchette allant de 2,60 à 2,70 dollars. Au deuxième trimestre, Heinz a accusé une baisse de 17% de ses profits, à 231 millions de dollars. Hors exceptionnels, cela représente 76 cents par action, là où les opérateurs avaient anticipé 70 cents. Le chiffre d'affaires est également supérieur aux attentes, en hausse de 2,5% sur le trimestre à 2,67 milliards de dollars. Le consensus des analystes s'élevait à 2,63 milliards.

Toujours au chapitre des résultats, Analog Devices a publié un bénéfice net de 106 millions de dollars pour le compte de son quatrième trimestre. Hors exceptionnels, il ressort à 36 cents, soit dix cents de plus que le consensus des marchés. Les revenus ont moins reculé que prévu, tombant à 572 millions de dollars contre 524 millions escomptés. L?action du fabricant de semi-conducteurs grimpe ainsi de 6,30% à 29,70 dollars.

A l?opposé, Brocade chute de 6,64% à 7,28 dollars. Le constructeur d'équipements de réseaux a pourtant livré de meilleurs chiffres que prévu. Ses profits se sont élevés à 34 millions de dollars lors de son quatrième trimestre, soit 15 cents par action et hors exceptionnels. C?est deux cents de mieux que le consensus. Mais les opérateurs sanctionnent les déclarations du groupe, assurant ne pas s?être mis en vente après le rachat de son concurrent 3Com par Hewlett-Packard.

Enfin, Warner Music plonge de 10,06% à 6,35 dollars après des résultats mitigés. La troisième maison de disque mondiale est passée dans le rouge au troisième trimestre, accusant une perte de 18 millions de dollars. Le groupe a notamment été pénalisé par des charges de restructurations. En excluant les éléments non récurrents, le déficit s?établit à 3 cents, alors que les marchés tablaient de leur côté sur un profit de 5 cents par titre. En revanche, le chiffre d'affaires a dépassé le consensus des opérateurs. Il a progressé de 1% sur la période, à 861 millions de dollars contre 820 millions escomptés par les analystes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :