La Bourse de Paris repasse sous les 3.700 points

 |   |  469  mots
La Bourse de Paris termine en nette baisse, sous les 3.700 points. Le CAC 40 perd 1,11% à 3.680 points. Les marchés ne sont pas encore totalement rassurés, malgré le soutien d'Abou Dhabi à l'émirat de Dubaï plongé en pleine crise

Alcatel chute de 3,49% à 2,24 euros. C'est le recul le plus important de l'indice parisien.

Les valeurs cycliques sont mal orientées. Lafarge abandonne 1,76%, Vinci 1,67% et Alstom 2,65%

GDF Suez cède 2,57% à 27,80 euros. Le président de l'entreprise italienne de services collectifs Acea est "modérément optimiste" sur les chances d'un accord sur la réorganisation de son partenariat avec GDF Suez.

EDF perd 0,58% à 38,42 euros. Le groupe a pourtant annoncé vendredi la signature d'un accord avec l'électricien russe Inter Rao.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières sont en recul. Total, la première capitalisation du CAC, perd 1,56% à 41,21 euros, Technip recule de 2,25% à 45,44 euros et Vallourec cède 1,46% à 111,40 euros.

Sur le SBF 120, Safran abandonne 2,11% à 11,15 euros. Le groupe spécialisé dans l'équipement aéronautique et les télécommunications a pourtant annoncé la signature d'un accord avec la société russe Rostechnologies pour développer des projets communs. Le secteur aéronautique est pénalisé par le dollar faible

Toujours hors CAC 40, ST Dupont plonge de 14,3% à 18 centimes. Le groupe de luxe a affiche une perte de 4,64 millions d'euros au premier semestre, et annonce un plan de départs volontaires.

Bourbon chute de 4,64% à 25,37 euros. Oddo réduit sa recommandation sur le titre

Les valeurs défensives affichent des baisses limitées. France Telecom recule de 0,03%. Le groupe a annoncé qu'il allait assouplir son régime de mobilité l'année prochaine. Carrefour cède 0,26%, PPR perd 0,5% et L'Oréal laisse 0,71%.

Du coté des hausses, Société Générale enregistre la plus forte augmentation du CAC 40. Le titre progresse de 0,84% à 46,90 euros. Dexia gagne 0,5%. Le reste du secteur bancaire évolue dans le rouge, dans la crainte de l'impact de la crise de Dubaï sur leurs comptes. Crédit Agricole cède 1,82%. BNP Paribas affiche une baisse de 0,25%. Jacques-Philippe Marson, le directeur général de BNP Paribas Securities Services a été écarté de ses fonctions pour ne pas avoir respecté les règles internes de la banque.

Natixis chute de 2,26% malgré son démenti formel d'une information de la Lettre de l'Expansion, selon laquelle BPCE devrait trouver 5 milliards d'euros de fonds propres pour renflouer sa filiale.

Renault progresse de 0,11% à 32,20 euros. Goldman Sachs relève sa recommandation sur le titre. Michelin cède 2,92% et Peugeot perd 0,04%.

Trigano s'octroie 1,47% à 12,07 euros. Le spécialiste des caravanes subit une perte annuelle de près de 16 millions d'euros, mais il reste optimiste pour les mois à venir.

Thomson est suspendu de cotation ce lundi. Le groupe attend que ses créanciers acceptent le plan de restructuration de la dette. La date butoir est aujourd'hui.

Sur les marchés pétroliers, les cours du pétrole remontent. Le baril de WTI américain s'échange contre 76,16 dollars et celui de Brent de la mer du Nord 77,30 dollars.

Du coté des devises, l'euro vaut 1,4993 dollar.

Également disponible en vidéo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :