Le discours d'Obama fait chuter la Bourse de Tokyo après Wall Street

 |   |  404  mots
Le marché nippon, à la clôture, ce vendredi, a fini en nette baisse. Le Nikkei s'est affiché à -2,56% après le discours de Barack Obama annonçant des mesures pour les banques.

A la clôture, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a chuté de 2,56% ce vendredi, alors qu'il avait enregistré hier en clôture une hausse pour la première fois de la semaine. A la clôture, l'indice Nikkei a perdu 2,56 % à 10.590,55 points sur la semaine il a cependant enregistré une très modeste hausse de 0,42% depuis le début de l'année. De son côté le Topix, l'indice plus large a reculé de 1,58% à 940,94 points. Le marché a enregistré une activité élevée avec 2,87 milliards d'actions échangées sur le premier marché.

Le marché nippon, à l'instar de Wall Street, n'a pas apprécié l'annonce faite par Barack Obama concernant les mesures destinées à limiter la taille et les activités des banques. Mais les valeurs exportatrices ont également été affectées par le raffermissement du yen. Concernant le discours du président américain, un stratège chez SMBC Friend Securities a précisé :"comme le secteur financier compte pour une large part de l'économie américaine, une régulation plus stricte peut affecter l'économie dans son ensemble, ce qui pourrait avoir un impact pour le Japon" a rapporté Reuters.

Le raffermissement du yen par rapport au dollar a également affecté le marché. Le dollar a reculé de 0,6% pour atteindre 89,95 yens. De ce fait, les investisseurs s'inquiètent lorsque la monnaie locale s'apprécie car cela réduit la compétitivité des entreprises exportatrices japonaises.

Plusieurs valeurs du secteur technologique considérées parmi les plus exportatrices se sont ainsi affichées en baisse. Pourtant, elles ont ces derniers jours annoncé de bonnes perspectives ou de bons résultats. Le fabricant de pièces électroniques Kyocera Corp a dégringolé de 4,2%, tandis que Advantest a perdu 3,2% et TDK Corp chute de 3,4% alors que depuis trois jours, le titre était en hausse.

Parmi les autres baisses, on trouve les actions de Shin-Etsu Chemical, le grand fabricant mondial de plaques de silicium utilisées pour fabriquer des semi-conducteurs qui a perdu 5,4% après avoir publié un recul de 53% de son bénéfice d'exploitation trimestriel, affecté par la faiblesse des prix et à un yen fort, et l'annonce de mauvaises perspectives.

Cependant certaines valeurs échappent à cette tendance baissière. Les actions de Columbia Music Entertainment par exemple ont bondi de 21,2% à 40 yens après l'annonce faite par Faith Inc selon laquelle la société deviendrait l'actionnaire principal du label de musique, avec une participation de 31,39%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :