Wall Street marque une pause après les minutes de la Fed

 |   |  490  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont terminé sans direction ce mardi suite à la publication du compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale. Le Dow Jones perd 0,03% à 10.970 points, le Nasdaq progresse de 0,30% à 2.437 points et le S&P 500 prend 0,17% à 1.189 points.

Wall Street a clôturé en ordre dispersé ce mardi après la publication du compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale. Alors que certains investisseurs redoutaient un relèvement plus rapide que prévu des taux directeurs, l'institution n'a pas exclu de prolonger cette politique monétaire accommodante, au-delà de la période initialement prévue. Peu après la publication des minutes de la Fed, le Dow Jones a temporairement repris sa marche vers la barre symbolique des 11.000 points, sous laquelle il évolue depuis le 26 septembre 2008, avant de reculer lors des derniers échanges.

A la clôture, le Dow Jones perd 0,03% à 10.970 points, le Nasdaq progresse de 0,30% à 2.437 points et le S&P 500 prend 0,17% à 1.189 points.

Du côté des valeurs, Massey Energy chute de 11,41% à 48,45 dollars après l'explosion intervenue ce lundi dans l'une de ses mines de charbon en Virginie Occidentale. Le dernier bilan fait état de 25 morts, soit le bilan le plus meurtrier dans une mine depuis 1984. Massey Energy est le quatrième groupe houiller des Etats-Unis. Il a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 2,7 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 104 millions.

Sur le même secteur, Peabody Energy progresse de 0,93% à 46,45 dollars. Le groupe minier, numéro un du charbon outre-Atlantique, a relevé son offre d'achat sur l'australien Macarthur Coal. Il propose désormais 3,26 milliards de dollars alors que sa précédente offre de 3 milliards de dollars a été rejetée la semaine dernière. Le groupe australien dit étudier cette nouvelle proposition.

Microsoft prend 0,17% à 29,32 dollars. Selon le Wall Street Journal, le géant américain des logiciels devrait dévoiler la semaine prochaine une nouvelle gamme de téléphones portables. Ces appareils seront notamment dotés de fonctions de socialisation développées en interne dans le cadre d'un projet baptisé "Pink". Microsoft, qui peine toujours à percer dans l'univers de la téléphonie mobile, espère ainsi attirer les jeunes consommateurs. Un partenariat avec Verizon, le premier opérateur mobile outre-Atlantique, aurait déjà été conclu.

Au chapitre des recommandations, JPMorgan a entamé la couverture du secteur parapétrolier avec une opinion favorable à long terme. L'intermédiaire cite la progression de la demande mondiale en produits pétroliers et la reprise des dépenses d'investissement. Il a ainsi fixé son conseil initial à "surpondérer" sur Schlumberger et sur Halliburton, avec des objectifs de cours fixés à 78 dollars et à 39 dollars. Les deux titres progressent respectivement de 1,55% à 66,79 dollars et de 1,10% à 32,20 dollars.

Les valeurs bancaires profitent pour leur part des commentaires positifs de Wells Fargo. Ce dernier estime que la reprise de l'activité économique et l'amélioration de la qualité des actifs devraient se répercuter sur les résultats du secteur, dont il a relevé la recommandation à "pondération en ligne" contre "sous-pondérer". Bank of America gagne ainsi 1,99% à 18,49 dollars, JPMorgan prend 1,10% à 45,84 dollars, Citigroup progresse de 0,70% à 4,29 dollars et PNV grimpe de 1,49% à 62,58 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :