Menace de forte baisse à la Bourse de Paris

 |   |  187  mots
Avant l'ouverture, le contrat à terme CAC 40 indique une chute de 3% qui ferait plonger l'indice phare de la Bourse de Paris à son plus bas de l'année et descendre vers les 3300 points.

Avis de coup de vent à la Bourse de Paris ce mardi après une journée hésitante la veille. Avant l'ouverture, le contrat à terme CAC 40 indique une chute de 3% qui ferait plonger l'indice phare de la Bourse de Paris à son plus bas de l'année (3342 points) et descendre vers les 3300 points.

L'inquiétude s'accentue autour de la zone euro avec le sauvetage par la Banque d'Espagne d'une petite caisse d'épargne espagnole. L'euro repart nettement à la baisse face au dollar sous 1,23. La Banque centrale européenne (BCE) indique avoir racheté déjà pour 26,5 milliards d'euros de titres obligataires de dette souveraine des pays de la zone euro les plus fragiles, Grèce, Portugal, Espagne...

Les annonces ces dernières heures de plans d'économies un peu partout en Europe (Italie, Grande-Bretagne, Espagne, etc.) ne rassurent pas forcément les marchés qui craignent leur impact sur la croissance européenne, l'un des moteurs de la croissance mondiale.

Ce mardi, la Bourse de Tokyo a piqué du nez (-3,06%) dans le sillage de Wall Street qui a perdu en fin de séance lundi soir plus de 1%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2010 à 5:56 :
POLITIQUE ET FINANCE : QUELLE DIFFERENCE ?. JE NE ME FAIS PAS DE SOUCIS POUR L.AVENIR DES BANQUIERS RESPONSABLES ET DES POLITIQUES QUI LE SONT TOUT AUTANT. IL EST EVIDENT QU.ILS SAVAIENT DEPUIS LONGTEMPS CE QUI SE PREPARAIT. LES BANQUES SE PORTENT
BIEN SUR LE PLAN NATIONAL ?.AVEC UNE POLITIQUE COMMERCIALE DOUTEUSE ET EN ACHEVANT LES PLUS VULNERABLES DANS LA TARIFICATION. QUI S.EN EMEUT ?.
QU.A T.IL ETE DECIDE PAR LES POUVOIRS PUBLICS POUR
EXIGER DES RESTRUCTURATIONS, DE LA TRANSPARENCE...
SI TOUTES LES BANQUES SE RESSEMBLENT, SE PORTENT BIEN
DANS UNE CRISE SANS PRECEDENT IL DOIT Y AVOIR DES
EXPLICATIONS...et des REPONSES !. ELLES SE RESSEMBLENT MAIS QUAND MEME FORCE EST DE CONSTATER
QUE NOS BANQUES MUTUALISTES SE SONT ECARTEES DE LEUR
MODELE !.CAISSE D.EPARGNE et NATEXIS... CREDIT AGRICOLE et les SUBPRIMES,EMPORICKI...
ET ON CONTINUE D.EVOQUER LES BONNES VIEILLES PAROLES : BANQUE MUTUALISTE, DE PROXIMITE, BANQUE
CITOYENNE, SOLIDARITE, HUMANISME !. il faut le faire.
et tout le monde se tait. oui, la note sera lourde.
PROXIMITE
a écrit le 25/05/2010 à 5:45 :
Joli tour eiffel!!! ce sera malheureusement la seule issue..la planche à billet et l'inflation de fait...mais cela va faire de la casse..je doute que les rénumérations suivent ...
a écrit le 25/05/2010 à 5:26 :
Une chute durable de l'euro, une dévaluation de fait de l'euro avec une inflation à 2 chiffres sont les seuls remèdes. Sinon, cela va chauffer dans les banlieues !
a écrit le 25/05/2010 à 5:25 :
même s'il est trop tard, la rigueur est indispensable...en période difficile, on range le champagne et on passe à l'eau...il est grand temps de se rendre à la réalité et de cesser de dépenser l'argent qu'on n'a pas!! Notre château de carte d'écroule....
a écrit le 25/05/2010 à 4:46 :




Retour à la case départ de 1929 en plus des conséquences désastreuses inouï sur l'éconnomie mondiale pour plusieurs décennies. Voilà ce que nos gouvernants nous a préparé depuis longtemps. Votez, encore, pour ces politicards incapables de gérer nos pays, c'est de nous mettre dans la misère irréversible pour des générations!



Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :