EADS recule, Airbus aurait prévu une baisse de sa production du futur A350

 |   |  516  mots
L'avionneur européen évalue une montée en régime d'ici à 2012 du rythme de construction de l'A320 et de l'A330. Vingt et un A380 doivent être livrés cette année. Mais il aurait revu à la baisse ses prévisions de cadences de production du futur A350. Le marché n'aime pas cela.

Le transport aérien a le vent dans le dos. Et après la pluie de commandes d'avions enregistrée au salon aéronautique de Farnborough en juillet (252 dont 133 fermes), Airbus étudie, selon nos informations, une augmentation des cadences pour les prochaines années à des niveaux envisagés en 2008, avant la crise. Les décisions seront prises cet automne.

Alors que la filiale d'EADS a déjà annoncé le passage d'ici à la fin 2010 de 34 à 36 d'avions A320 construits par mois, la direction évalue un passage à 38 appareils moyen-courriers à partir de mi-2011 puis de 40 à partir du début 2012. Soit l'équivalent à cette échéance de 72 A320 supplémentaires par an (par rapport à aujourd'hui), représentant un chiffre d'affaires de plus de 5,6 milliards de dollars au prix catalogue. Ce coup d'accélérateur pourrait également concerner la famille A330, des long-courriers de moyenne capacité. Alors qu'une hausse de production mensuelle de 7,5 à 8 avions est programmée pour le début de l'année prochaine, un passage à neuf est également à l'étude pour 2012. Soit la construction de 18 avions supplémentaires d'une valeur de 3,5 milliards par rapport à 2010.

500 livraisons prévues

Au total, si ces deux projets étaient validés, la hausse de production concernerait 90 appareils par rapport à aujourd'hui (près de 500 livraisons sont prévues cette année), et apporterait près de 9 milliards de chiffre d'affaires supplémentaires dans les caisses d'Airbus. Et il faudra tenir compte des A380 dont la production est en passe d'être maîtrisée. Treize exemplaires ont été livrés depuis début janvier et la direction table sur un total de 21 pour 2010, respectant ainsi son objectif d'au moins 20 exemplaires. Le nombre de tronçons arrivant sur les chaînes d'assemblage, qui ne nécessitent pas de travaux sont en nette amélioration.

Si ces scénarios de croissance se concrétisaient, ce serait forcément une bonne nouvelle pour l'emploi au sein de l'avionneur. Là aussi, les décisions pour des embauches seront prises cet automne.

Airbus revoit à la baisse sa production d'A350

Airbus a revu en baisse les prévisions de cadences de production du futur A350 qu'il a fournies à ses sous-traitants, rapportent vendredi les Échos, sans citer de sources.  Selon les informations du quotidien, les dernières prévisions de cadences tablent sur 10 appareils en 2013, 40 en 2014 et 60 en 2015. Lors du lancement du programme en 2007, les objectifs annoncés étaient de 18 avions en 2013, 51 en 2014 et 83 en 2015, soit 42 exemplaires de plus que dans les nouvelles prévisions.

Les Échos ajoutent que de l'avis des sous-traitants, ces prévisions seraient encore surévaluées.

Pour 2016 en revanche, l'objectif initial de 120 appareils a quant à lui été maintenu, poursuit le quotidien.

La date de la première livraison de l'A350, dont le président exécutif d' EADS Louis Gallois a déclaré fin juillet qu'elle était toujours fixée à l'été 2013, reste l'une des grandes questions du moment. Lagardère a indiqué jeudi soir qu'il voulait d'abord s'assurer que le programme du futur Airbus A350 était bien engagé avant de quitter le capital du groupe.

Le marché n'apprécie ces nouvelles, le titre EADS baisse de 3,14% à 17,38 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :