La Bourse de Tokyo finit l'année dans le rouge

 |   |  474  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © Reuters)
L'indice Nikkei a terminé la séance ce jeudi en baisse de 1,12% enregistrant une performance annuelle négative.

Pour sa dernière séance 2010, la Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,12% ce jeudi. L'indice Nikkei a perdu ce jour 115,62 points à 10.228,92. De son côté, le Topix, plus large, a cédé 9,21 points (-1,01%) à 898,80.

La Bourse de Tokyo a perdu 3% sur l'ensemble de 2010, la vigueur du yen ayant conforté les investisseurs dans leur approche prudente des valeurs japonaises, dépendantes des exportations.

Pour ses dernières cotations de l'année, le marché nippon a fini sur une note amère jeudi, en baisse de 1,12%, alors que la devise japonaise inscrivait durant la séance un nouveau plus haut de sept semaines face au dollar sur la plate-forme EBS , à 81,28 .

L'incertitude pesant sur les perspectives pour les grandes sociétés de l'archipel dont l'économie est tournée vers les pays tiers a étranglé le marché cette année, alors que les groupes technologiques exportateurs avaient entraîné le Nikkei vers une hausse de 19% sur l'année en 2009.

"Le mouvement d'aujourd'hui symbolise très bien la tendance de l'année qui a vu les fluctuations du yen dicter peu ou prou les valeurs japonaises", souligne Masaru Hamasaki, économiste chez Toyota Asset Management.

Un rebond cependant est intervenu sur les dernières semaines à la suite de l'adoption en novembre de mesures d'assouplissement monétaire par la Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon.

Les investisseurs étrangers ont joué un grand rôle dans cette dynamique en retrouvant une appétence pour les valeurs japonaises qu'ils jugeaient sous-évaluées par rapport à celles des autres places de grands pays développés, soulignent les analystes.

Sur le dernier trimestre, le Nikkei a ainsi gagné 9,2% et repris des couleurs après avoir atteint son plus bas de l'année en séance le 1er septembre à 8.796,45 points.

Hausse de 10,7% hors effet de changes

Bien que la Bourse de Tokyo ait cédé 3% sur l'année, sa variation corrigée des effets de changes l'inscrit dans une hausse de 10,7%, selon les calculs de ThomsonReuters, soit à peu près la performance de l'indice américain Dow Jones.

"Il est assez juste de dire que les valeurs japonaises ont principalement été affectées par la vigueur du yen et que, si vous laissez de côté le facteur changes, le Nikkei a en fait réalisé une performance semblable à celle du Dow", a noté Masaru Hamasaki.

La Bourse de Tokyo sera fermée vendredi et lundi, et entamera donc la nouvelle année mardi prochain.

Les perspectives à long terme demeurent favorables, les investisseurs étant toujours enclins à se positionner sur les valeurs nipponnes.

"La tendance optimiste à long terme est toujours là mais nous devons garder à l'esprit que ce scénario ne sera valable que tant que le yen ne montera pas trop rapidement", a prévenu Koichi Ogawa, gestionnaire de portefeuille chez Daiwa SB Investments.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :