Dans les banques françaises, 8.200 traders ont touché un bonus moyen de 242.000 euros

 |   |  299  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dix opérateurs ont eu un bonus plus de 50 fois supérieur à leur salaire fixe. Une pratique qui sera bientôt encadrée.

Le rapport de Michel Camdessus, dévoilé vendredi, offre un éclairage édifiant sur les rémunérations versées au titre de l'exercice 2010, qualifiées de « salaires hors normes proches d'une participation aux résultats de l'entreprise ». Les activités de financement et d'investissement des banques françaises ont consacré aux bonus une enveloppe totale proche de 3 milliards d'euros, hors charges sociales. Les deux tiers de cette somme ont été captés par les 8.200 professionnels de marché soumis au contrôle de Michel Camdessus, qui ont reçu un bonus moyen de 242.000 euros. Mais ce chiffre cache des écarts spectaculaires, comme le montre l'analyse des 100 plus grosses rémunérations dans les 4 banques qui regroupent 99 % de l'enveloppe totale (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis). Ces 400 professionnels, âgés de 41 ans et affichant 9 ans d'ancienneté en moyenne, sont surtout basés à Paris (40 %), Londres (26 %) et New-York (16 %). Leur bonus varie de 0,1 million à 10 millions. Mais dans l'une des 4 banques, les 100 traders les mieux payés ont tous touché au moins 1,7 million, et 50 ont perçu au moins 2,5 millions. Les plus hauts bonus n'ont pas reculé par rapport aux années fastes de 2006 et 2007, mais la part versée en cash a reculé.

Plafond

Le rapport analyse aussi le rapport entre bonus et salaire fixe. Pour les 400 plus gros bonus, ce multiple s'établit à 11 en moyenne. De plus, 200 traders affichent un bonus au moins égal à 6 fois leur salaire fixe, dont 10 qui ont touché au moins 50 fois leur fixe. Enfin, un trader a touché en bonus près de 100 fois son fixe ! Face à de tels écarts, Bruxelles a récemment décidé (dans la directive CRD3) que chaque banque devrait désormais déterminer un plafond pour ce multiple. Au risque de les pousser à augmenter encore les salaires fixes...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2012 à 23:20 :
Bravo pour le commentaire de proptrading il a toute à fait raison je suis daccord avec ceux qu'il dit et si certains ne le sont pas c'est qu'il sont tous simplement jaloux
a écrit le 08/10/2011 à 21:17 :
Le trader Howie Hubler a fait perdre 9 milliards de dollars à Morgan Stanley avec ses paris sur les CDS liés aux subprimes. Il a quitté la banque avec plusieurs dizaines de millions de dollars de bonus. Est-ce vraiment mérité ? Qu'en pensez vous, vous qui défendez ces bonus dans les commentaires précédents ? Cf http://www.observer.com/2010/wall-street/howie-hubler-new-jersey-return-subprime-villain
a écrit le 18/09/2011 à 18:01 :
Bonsoir,

S'il était aussi simple de gagner ou faire gagner de l'argent, pourquoi tout le monde ne le ferait pas ? Est-ce que tous ceux qui disent qu'il est injuste de payer les trader autant ont essayé un jour de miser et qu'ont ils gagné ou perdu ?

Tous les traders ne gagnent pas seulement, en France, il est très bien vu de pointer du doigt celle / celui qui sort du lot et surtout la majorité jalouse au lieu de chercher à comprendre comment ils ont fait et d'en faire autant.

Réponse de le 27/09/2011 à 13:31 :
Donc, cela vous semble normal qu'une personne gagne autant d'argent sans ce soucier des conséquences pour ses clients ?
Réponse de le 08/10/2011 à 20:36 :
Les traders touchent des bonus quand ils font gagner de l'argent à leur banque, mais ne paient pas de malus en cas de perte. Ils peuvent se permettre de prendre tant de risques parce qu'ils savent qu'en cas de forte perte, leur banque sera sauvée par l'argent de l'état, donc des contribuables, et par l'intervention massive des banques centrales, qui viennent à nouveau de décider des mesures "exceptionnelles" d'attribution de montants "illimités" pendant 12 mois. Ces sommes illimitées sont en partie distribuées sous forme de bonus... Les traders touchent autant parce qu'ils se servent directement au robinet de la banque centrale, voilà tout. Combien les contribuables vont-ils devoir payer à nouveau pour le sauvetage de Dexia, plombé par ses 125 milliards de crédits pourris ?
a écrit le 18/09/2011 à 2:36 :
J'ai lu l'article et bcp de vos commentaires. Alors 1ere chose, les traders ne sont responsables de rien du tout, ils sont juste les produits et non les artisans du systeme ultra liberal et mondialiste. Les responsables sont les politques qui ont dérégulé et mondialisé la finance et l'economie avec l'UE ultralibérale, totalement ouverte à la mondialisation et qui de plus est irréformable, elle est intrinsèquement comme ca, tous les traités européens qui nos politiques de droite et de gauche ont approuvé (malgré le refus du peuple pour Lisbonne) sont d'essence libre-échangiste et mondialiste. Ce sont donc eux qui depuis 30 ans nous ont conduit dans un chomage de masse constamment très élevé, et des inégalités qui ne cessent de croitre.
Concernant le salaire des traders. C'est bcp mais par rapport à quoi? Ca n'a pas de sens de dire c'est trop ou trop peu. Quand on sait tout ce qu'il faut faire pour devenir un vrai trader (je parle là des prop traders qui spéculent sur les marchés avec les fonds propres des banques, et pas des sales traders qui eux spéculent pour le cpte de client et ne gagne pas énormément):longues études avec les meilleures notes, stage en bq d'investissement et ensuite 2 ans de "assistant trader". Et c'est slt là, s'ils sont jugés doués pas la bq qu'ils peuvent pretendre à faire du prop trading et gagner bcp. Ok donc là, apres tout ca, on en est en France à 80 000? par an de fixe + bonus de 1 million en moyenne. Ca fait 1,08 million/an.
Comparons mtn: animateur télé sur tf1 par exemple. Regarder les salaires de aliagas, castaldi, foucault, et toute la bande. Idem sur france télé etc. Leur salaires sont compris entre 400 000 et 1,5 million/an. Dites moi, que font-ils de particuliers? Quels etudes supers dures ont ils fait? Des etudes normales... Et honnetement quel talent ont-il? qu'est ce qu'il y a de si extraordinaire à etre télégénique et à animer 50mins inside, secret story??? Prenons aussi les présentateurs de JT, laurence ferrari gagne 1,2 millions par an. Ce qu'elle fait ok, ca merite plus que juste animateur, mais bon. Présenter le jt de 20h, c'est si difficile? Ca demande bcp de talent, de compétences???
Donc clairement, si on compare prop trader et ce dont je viens de parler, un prop trader n'est pas assez payé. Vrmt pas assez.
On peut faire la meme chose avec les stars du cinéma et de la chanson. Le meilleur des props traders ne gagne pas la moitié des stars du cinéma et de la chanson. Pcq là, on parle de 2 à 30 millions/an en france et aux usa, on est entre 5 et 100 millions par an (parfois tres tres jeune, j'avais lu que bieber ou cirus gagnait deja 5à10 millions par an avant leur majorité.) Je n'écoute aucune de ces musiques commericiales et mainstreams (ni gaga, ni rihanna, ni spears, ni aucun ce cette bande là) car justement ils n'ont vrmt que peu de talent pr la pluspart voire pas du tt. Ca fonctionne à l'offre et la demande des jeunes qui revent de devenir comme eux. Autotune pour ceux qui savent pas chanter, suivi de concerts en playback. Mais de tte facon, tt le monde achetera meme si au fond c'est de la merde, tjs des musiques et paroles commerciales. Tout se ressemble. Il y a tres peu de création artistique dans tout ca. Tt le monde achetera pcq ces gens ont ete faconnés et formattés pour etre des marques, supports publicitaires. c'est une pure logique du systeme. Faire rever les gens avec les bieber et co.
Donc en bref, bcp n'ont pas de talent, mais gagne des millions chaque année. Les props traders sont donc largement sous-payés par rapport à eux. Car prop trader, on peut pas tricher, si t'es mauvais t'es viré... Si tu ne fais gagner que très peu d'argent à ta bq en un an, tu touches pas de bonus. Et connaissant bien les marchés financiers, c'est tres dur de bien prevoir ts les jrs. Or exemple, parfois j'entends sur BFM que les prop traders de morgan stanley ont gagné de l'argent tous les jrs sans exeption pdt 6 mois sur les marchés. C'est super super dur d'etre aussi performant, croyez moi.
Il y a une derniere catégorie ou on gagne bcp plus que prop trader dont je veux parler mais celle ci me semble justifiée. Les sportifs professionnels, c'est clair que là, il faut du talent et bcp de travail, pour etre un federer, un nadal, un lewis hamilton, un tiger woods, un c ronaldo, un zidane etc... Et la triche (dopage) est interdite et sanctionnée par la loi. Ils gagnent 3 ou 4 fois plus que les prop traders mais là, rien à dire c'est justifié.

Mtn, si on veut dire que les props traders gagnent qd meme trop en comparant par exemple à un ouvrier, un employé cadre, un serveur etc... Ok oui, mais alors on doit dire que les stars du cinéma de la chanson et de la tv (la plupart d'netre eux en tt cas, je ne parle pas des vrais grands génies) gagnent bcp bcp bcp trop.
Dsl j'ai ete long mais il falllait développer. Remarquez vous quand lors du jt qd on nous parle des grandes fortunes qui devront payer plus d'impots ou qui beneficiaient du bouclier fiscal de sarko, on vous montre tjs les patrons du cac 40. Mais il est certain que la meme personne qui vs montre ces images (L. Ferrari) est tout autant concernée par ces mesures que les patrons du cac. Tout comme ruquier, castaldi, drucker, kad merad, etc etc. Mais bizaremment on vous montre tjs les PDGs du cac. Savez vous cmb de vos stars préférées sont domiciliées en suisse ou dans d'autres pays ou ils payent moins d'impots? Johnny est loin d'etre le seul, il y en a enormement.
Je reponds à "Honteux" et puis j'ai fini car sa reflexion est correcte. C'est toutafais juste. Si les traders perdent des sommes massives sur les marchés, la banque a bcp moins de fonds propres, perd donc sa credibilité, et doit etre recapitalisée d'urgence sous peine de risquer la faillite. Donc, l'Etat doit la renflouer avec l'argent des contribuables. Et c'est une obligation pcq là encore, les politiques de droite et de gauche ont fait en sorte de ne pas avoir le choix. Avant, les banques de détail et les bq d'investissement etaient séparées. Donc si tu as l'epargne des francais dans tes agences, tu es une bq de detail et tu ne px pas faire de trading. Mais nos chers politiques ont supprimé ca et mtn les banques peuvent cumuler toutes les activités qu'elles veulent. Voilà pq l'etat doit les sauver, sinon il y a un bankrun et bcp d'epargants ne recupereront pas leur argent.
Réponse de le 03/11/2011 à 10:30 :
Existe-il des banques qui ne jouent pas à la roulette avec l'argent de leurs cobayes, qui eux sont obligés par la loi depuis les années 70, d'avoir un compte pour percevoir salaires, retraites, etc... La liste de ces banques (si elle existe) est-elle consultable
a écrit le 18/01/2011 à 20:44 :
Pour les traders c'est "pile je gagne des millions, face c'est le contribuable qui paie des milliards". C'est totalement inacceptable. Que les financiers paient pour leurs erreurs, c'est la seule façon de rendre leurs gains acceptables.
a écrit le 18/01/2011 à 13:28 :
Tout à fait d'accord avec Plop : les marchés de trading sont utiles, sinon indispensables, à l'économie réelle, dont ils assurent la liquidité, car les marchés de "futurs" permettent à l'économie réelle de couvrir ses risques, comme indiqué dans les exemples cités par Plop. Mais le problème, que Plop ne développe pas, c'est que ces dernières années ces marchés se sont développés de façon extraordinaire, en une économie "virtuelle", sans contreparties. Les banques et sociétés de trading se sont mises à spéculer sur ces marchés pour engranger un maximum de profit en un minimum de temps, en faisant des allers-retours dans la journée, à découvert, sans contrepartie réelle, avec un fort effet de levier et donc avec une prise de risque importante si le marché n'évolue pas dans le bon sens. Les salariés "traders" prennent ces risques avec l'accord de leur hiérarchie, voir poussés par elle, car la motivation est précisément de récolter ces bonus "motivants" en cas de succès. En cas d'échec, la seule pénalité est éventuellement de perdre son job, mais en aucun cas de rembourser la perte. Pour les banques et sociétés de trading, c'est apreil : en cas de succès on empoche les bénéfices, en cas d'échec on se fait remflouer par l'état (les contribuables). Le problème c'est 1) la spéculation sans contrepartties, 2) les rémunérations trop "motivantes" des traders et des dirigeants, incitant au profit court terme et à la prise de risque, au détriment du long terme.
a écrit le 18/01/2011 à 13:18 :
Tout à fait d'accord avec Plop : les marchés de trading sont utiles, sinon indispensables, à l'économie réelle, dont ils assurent la liquidité, car les marchés de "futurs" permettent à l'économie réelle de couvrir ses risques, comme indiqué dans les exemples cités par Plop. Mais le problème, que Plop ne développe pas, c'est que ces dernières années ces marchés se sont développés de façon extraordinaire, en une économie "virtuelle", sans contreparties. Les banques et sociétés de trading se sont mises à spéculer sur ces marchés pour engranger un maximum de profit en un minimum de temps, en faisant des allers-retours dans la journée, à découvert, sans contrepartie réelle, avec un fort effet de levier et donc avec une prise de risque importante si le marché n'évolue pas dans le bon sens. Les salariés "traders" prennent ces risques avec l'accord de leur hiérarchie, voir poussés par elle, car la motivation est précisément de récolter ces bonus "motivants" en cas de succès. En cas d'échec, la seule pénalité est éventuellement de perdre son job, mais en aucun cas de rembourser la perte. Pour la banque c'est pareil : encaisser les profits en cas de succès, se faire renflouer par l'état (les contribuablesà en cas d'échec. La faute revient au système de rémunération beaucoup trop "motivant" des traders et des dirigeants, qui ne sont intéressés que par le court terme, au détriment du long terme.
a écrit le 18/01/2011 à 11:05 :
Il n'est pas choquant que les banques et les traders fassent des profits, c'est même indispensable, ce qui est choquant, ce sont les montant parfois obcènes de ces profits.
a écrit le 17/01/2011 à 18:21 :
1) Les états et banques centrales ont dû sortir, rien qu'en Europe, 5000 MILLIARDS de dollars pour sauver le système bancaire. En conséquence, récompenser les traders parce qu'ils ont fait de petits gains, nécesséirement très petits par rapport à leurs pertes passées et par rapport aux dégats qu'ils ont causé à l'zconomie, est totalement injustifié. Ils ne peuvent mériter un pourcentage des gains que si ils paient le même pourcentage des pertes. 2) ne pas croire que les traders méritent ce salaire pour leur "talent" et leurs "dipômes". Les chercheurs sont beaucoup plus diplômés et plus talentueux, et leur salaire est 10 fois inférieur. 3) Les dealers de drogue eux aussi ont un métier stressant, risqué, et font faire de gros gains à leur patron. Méritent-ils pour autant leur gros salaire ? Ont-ils une utilité sociale ? Il me semble que la situation est comparable avec celle des traders.
a écrit le 17/01/2011 à 17:20 :
Que les Traders,profitent au max de la situation présente,car dans un futur proche, les Banks Chinoises feront la loi, et là adieu,veau vache cochon.
Et il sera normal,que cette niche,rentre dans le rang du circuit logique de l'économie.
a écrit le 17/01/2011 à 16:34 :
J'ai lu avec attention tous les commentaires, les réponseS et les réponses aux réponses... Chacun détient une part de vérité, eu égard au fonctionnement actuel des banques. Mais il faudrait se rappeler que les banques sont faites pour faire tourner l'économie. Les traders, ne font que ce pourquoi ils ont été embauchés, et apparemment avec brio. C'est cette activité qui est condamnable, et la responsabilité n'est pas celle des traders mais de leurs patrons, c'est à dire les banques, qui utilisent leur puissance pour faire de l'argent avec de l'argent... En quoi est ce utile à l'économie? J'aimerai bien qu'un banquier m'explique!
Réponse de le 17/01/2011 à 22:22 :
C'est bien là le problème personne ne connait ni ne comprend l'utilité des activités de marché par contre tout le monde tape dessus parce que d'autres qui n'y connaissent rien non plus disent que c'est le mal alors on fait pareil...... C'est utile quand une société A industrielle qui achète de l'acier pour son activité souhaite par exemple se couvrir contre le risque de voir le cours de sa matière première évoluer défavorablement et risque d'affecter ces résultats.........C'est utile Quand une société B commerciale souhaite vendre ses produits à l'étranger mais veut se protéger contre le risque de change.......... C'est utile Quand une société C transporteur aérien souhaite sécuriser son approvisionnement en carburant en prenant des positions à termes sur le marché......... C'est utile Quand une société D financière souhaite proposer à leurs clients des investissements financiers en actions, obligations, opcvm etc... . C'est utile Quand une société E est cotée en bourse rémunère sa banque pour animer son action,afin créer de la liquidité, c'est à dire être une contrepartie..... C'est utile quand une société F industrielle qui se finance par endettement doit se couvrir contre son risque de taux d'intérêt par exemple.............C'est utile quand une coopérative agricole souhaite vendre sa production en fixant le prix de vente dans 3 ou 6 mois pour être sûr qu'en cas de baisse des cours elle ne sera pas affectée................ C'est utile Quand un particulier qui n'y connait rien à rien (et qui aime po les trader ni la spéculation et qui pense que tout sa sa sert à rien ), mais place son épargne dans son PEA, ou sur son assurance vie dans sa banque et qui espère bien obtenir un rendement supérieur au taux sans risque....... ben voyons.....
Réponse de le 18/01/2011 à 17:15 :
C'est sympa de m'avoir éclairé. Si je comprends bien, se sont les banques qui prennent les risques, et vue les bénéfices qu'elles font, ils ne doivent pas être si grands que çà. Et à en croire "Contrepartie", elles ne couvrent pas les pertes!
Si je prends le blé, qui actuellement flambe. Qui engrange les profits? La banque qui a couvert le "risque" de baisse?, ou les coopératives, qui ont payé pour garantir un prix? Dans un cas comme dans l?autre pour le boulanger, le prix du sac de farine ne devrait pas bouger? et encore moins le prix de la baguette? Ce qui ne semble pas être le cas !
Enfin, quelque soit l?évolution du prix, l?industriel à payé pour se garantir. Cette somme entre dans le coût de fabrication et le client en supporte les conséquences. Pour la banque, elle finance son risque d?une part par le prix de la prestation facturée à l?industriel, mais aussi avec ses avoirs, c'est-à-dire l?argent déposés par les clients qui eux ne perçoivent rien, du moins pour les comptes courant et pour les dépôts rapportant des intérêts, assurance-vie, PEA?, or placements obligataires, ils peuvent perdre aussi? Au final, les banques elles ne risquent pas grand-chose, sauf bien sûr à jouer avec le feu, mais là, c?est le contribuable qui fait le pompier.
Si ma démonstration est valable, le client-contribuable paie toujours !! CQFD !
Réponse de le 23/04/2012 à 14:04 :
Ce que Plop décrit c'est le boulot des assureurs, nous on voudrait connaître l'utilité concrète des traders inconséquents poussés au crime par le système malsain de rémunération
a écrit le 17/01/2011 à 16:31 :
C'est vrai ça si ces milliards n'étaient pas donnés aux traders et aux patrons des banques ( y compris des mutuelles - si si faut pas rêver ) ils - ces milliards - seraient distribués aux clients - primes, chèques cadeaux, - ce serait bien ? non ? et dire qu'il y en a qui y croient ...... ça me rappelle un film de Jean Yann tout le monde il est beau ....
Réponse de le 23/04/2012 à 14:08 :
Par contre il pourrait peut être servir à ce que le contribuable ne soit pas contraint de renflouer en cas de gros pépin (voire noyau), mais ça doit vous dépasser, certainement...
a écrit le 17/01/2011 à 15:52 :
Encaisser le fruit de leur "travail", ok...Et payer leurs conneries, y a moyen ? Non ? C'est encore moi qui doit faire le chèque...Ah ok...
a écrit le 17/01/2011 à 14:40 :
inadmissible!!! ils font quoi ? ils créent des emplois ? Non ils les détruisent. Ils créent de la richesse ? Non ils créent des crises. quand ils gagnent on les récompense et quand ils perdent on leur demande de rembourser ? Non. Madoff et Kerviel (pour ne citer qu'eux) ont dû toucher des bonus alors que ce ne sont que des escros.
Réponse de le 17/01/2011 à 15:45 :
C'est pas les traders les coupables. Si on vous donne 240 000 ? comme prime de fin d'année vous les refuseriez ? Pas moi.

Que je me souvienne, kerviel n'a pas touché de prime ces dernier mois. Et il n'a pas crée de crise. Madoff non plus.
Réponse de le 18/01/2011 à 10:52 :
N A PAS Travaille pour lui mais pour sa BANQUE , il a paye cher d'ailleurs -
a écrit le 17/01/2011 à 13:43 :
Est ce que quelqu'un ici connait et comprend le travail d'un trader, si il fait gagner 100x c'est normal qu'il en récupère x%, tout comme le vendeur de voiture a son bonus en fonction de son résultat, leur travail est très stressant et vers 45 ans c'est fini on est trop vieux, trop épuisé, d'ailleurs il ne font pas 35h/ semaine eux; arrêtez de critiquer à tout va et essayez de comprendre, dans les BFI c'est pas le monde des bisounours on touche quelque chose que si on rapporte quelque chose, et si on rapporte pas assez on reste pas
Réponse de le 17/01/2011 à 14:02 :
s'il faut comprendre, prenez également la peine de réfléchir deux secondes. Pourquoi est il question de mettre en place des processus de régulation afin d'éviter précisément des dérives dans le secteur de la finance. Sans être sorti de polytechnique et manifestement ce n'est pas votre cas, on peut comprendre que les excès qu'on a connu dernièrement doivent être corrigés inévitablement.
Réponse de le 17/01/2011 à 14:28 :
Ils produisent quoi tes traders ? de la spéculation qui régulièrement génère des crises puis on doit les sauver du nauffrage. nous sommes vraiment dans un système abérant les producteurs de choses vitales pour l'humain (nourriture) n'arrive pas à en vivre et ceux qui ne produisent rien et ne font que brasser du vent sont riches.
Réponse de le 17/01/2011 à 15:18 :
vous avez totalement raison. Nous vivons dans un monde qui marche sur la tête. Il serait grand temps qu'il revienne à l'endroit.
Réponse de le 17/01/2011 à 15:48 :
Quelle vont être les règles d'encadrement ? C'est pas possible d'encadrer une prime. Les banques comme toute autres entreprise doivent pouvoir octroyer des primes comme elles le veulent sur leur bénéfices. Même s'il existe un jour un "encadrement des primes", les primes seront reversé autrement.
Réponse de le 17/01/2011 à 16:40 :
Sans trader et activités de salle de marché, je serai bien curieux de savoir comment les sociétés industrielles et commerciales feraient pour se couvrir contre les risques inhérent à leurs activités, comment feriez vous, vous qui crachez sur la spéculation mais qui avez tous des PEA, portefeuille d'actions, d'obligations, assurance vie, or etc.. pour espérer obtenir du rendement......
a écrit le 17/01/2011 à 10:34 :
Tout travail mérite salaire! Les traders ont fait gagner de l'argent à leur Banque,il est logique qu'elle leur reverse un % des gains réalisés?!? S'il y a un rapport de 1 à 100 entre le fixe et le bonus,cela veut peut être dire que ce trader a fait gagner une fortune à sa Banque,non!? Une Banque n'a rien de philanthrope,si elle le fait c'est qu'elle y trouve son compte....et il est temps que vous sachiez que votre Banque ne réalise plus la majorité de ses bénéfices avec son activité de réseau,surtout quand elle est cotée en Bourse...
Réponse de le 17/01/2011 à 11:04 :
Certes, vous avez raison, Fifty. Mais c'est précisément ce concept qui a provoqué la crise financière de 2008, et qui provoquera la prochaine.
Réponse de le 17/01/2011 à 12:48 :
D'accord, mais l'argent est gagné en jouant avec notre argent et non le leurs, et quand ils perdent, c'est à nous également de payer ! Il fallait les laisser faire faillite et non les renflouer. Ils veulent le libéralisme, nous n'avons qu'à leur donner ! Au lieu de la privatisation des bénéfices et la socialisation des dettes !
Réponse de le 17/01/2011 à 13:24 :
Non il ne faut pas tout mélanger, l'argent provient soit de la banque d'investissement (sur ces fonds propres) soit de clients de la BFI qui font des opérations pour leur compte. Mais en aucun cas l'argent de monsieur tout le monde n'est utilisé....... arrêtez la psychose
Réponse de le 17/01/2011 à 13:31 :
Tout à fait d'accord avec Candide, jusqu'à présent les traders ne participent pas aux pertes comme un vrai entrepreneur.
Juste prendre sa com quand tout est positif et demander aux contribuables de renflouer quand on est en négatif, ça ne colle pas .
Réponse de le 17/01/2011 à 15:00 :
Les traders font des pertes aussi, quand qqun gagne c'est que qqun perd,ça s'appelle le Marché! Si un trader a un bonus,peut importe la proportion par rapport à son salaire,cela veut dire qu'il a fait gagner beaucoup plus d'argent à sa Banque qu'il n'en a fait perdre! Bienvenu dans le monde de la Banque! J'y travaille depuis 30 ans et pour avoir travaillé aux USA,je peux vous dire que la Banque française est gentille en comparaison.....
Réponse de le 17/01/2011 à 15:55 :
Quand vous passerez à la caisse et que vous aurez à payer plus cher vos aliments de base du fait de la spéculation sur les marchés à terme alimentaires, il ne faudra pas oublier qu'une partie de ce supplément est parti "par avance" dans les poches des traders. Garderez vous vos lunettes roses ?
Réponse de le 17/01/2011 à 15:55 :
Ce qui a provoqué la "crise de 2008" c'est la cupidité de certaine personnes. Des taux très bas très alléchant certes, mais nul besoins de faire de crédit pour une , deux, jusqu'à trois maison (voitures, écran plat...) avec un salaire ne dépassant pas les $ 2000/mois .
D'accord avec toi Fiffy, les banques ne touchent plus d'argent avec l'activité de réseau, surtout quant pour garder un client elles doivent offrir la plus part de leur services. Il s'agit aujourd'hui d'un travail de collecte uniquement.
Réponse de le 23/04/2012 à 14:15 :
@ Plop

Dans ce cas pourquoi avoir sauvé les banques en faillite ? Je vous pose une colle là
a écrit le 17/01/2011 à 9:42 :
Les banquiers comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps : ils n'ont toujours pas compris qu'avec ces bonus disproportionnés ils encouragent la spéculation court terme qui a créé la crise financière de 2008 et va bientôt en créer une nouvelle. Ou plutôt, ils ont très bien compris mais s'en contrefichent totalement car ce n'est pas avec leur argent qu'ils spéculent mais avec le notre : s'ils gagnent au casino, ils touchent leur bonus, s'ils perdent, c'est nous qui payons la casse, pas eux.
a écrit le 17/01/2011 à 9:37 :
Je suis heureux d'apprendre qu'en sauvant leurs emplois lors de la crise j'ai permis à ces salariés de travailler plus pour gagner plus.
Merci pour eux! A vous français qui abusé des découvert en fin de mois voyez que vos sacrificies ont permis à quelques uns de retrouver leurs fiche de paie de la belle époque. Nous devrions être remerciés et fiers du sacrifice que nous faisons!!!!Il faut sauver le système petits moutons!
a écrit le 17/01/2011 à 9:30 :
Cela fait 2 milliards d'euros qui sortent bien de quelque part car il ne faut pas rêver .
Un peu comme vouloir aider l'économie française et prôner le libre échange
.C'est peut être le moment de réagir à quelque chose qui risque de broyer tout le monde...
a écrit le 17/01/2011 à 9:01 :
Les traders sont renumerés d'une façon peu correctes
je compredrai que leur salaire evolue d'apres les cours de bourse mais rien de plus
a écrit le 17/01/2011 à 7:54 :
Ne cherchez pas il s'agit uniquement des chefs de desks et de salles de marché ceux qui relèvent les compteurs! La plupart des sales et des traders ont des bonus inferieurs à 200 Keur.
Réponse de le 12/12/2011 à 12:59 :
les pauvres... moins de 200 smic....
a écrit le 17/01/2011 à 7:53 :
Il s'agit tout simplemnt de reconnaitre l'ecart qui existe entre les banque privées qui distribuent 99% des bonus et les banques baties sur le modele mutualiste ou cooperatif. Cessons de rechercher des rentabilité à 10-12% pour nos placement financier et investissons de facon sociale et responsable !
Réponse de le 17/01/2011 à 8:11 :
+1
Réponse de le 17/01/2011 à 9:33 :
Alors donc va falloir tous changer de banques. Je m'en occupe dès le printemps.Non mais!
a écrit le 17/01/2011 à 7:11 :
N'importe quelle entreprise commerciale avec un vendeur aussi performant que cet opérateur de marché qui touche 100 fois son fixe en prime verserait des primes bien plus importantes en % que ne le fait la banque. Certes les montants semblent énormes mais les mecs sont talentueux. La SocGen recrute 1/3 de la promo de Polytechnique chaque année, ces gars avec quelques années d'expérience peuvent se caser à n'importe quel prix dans n'importe quel pays, tant mieux s'ils restent en France et dépensent leurs bonus pour acheter des produits de luxe français comme Hermes ou LVMH. Les jaloux n'ont qu'a envoyer leur CV au lieu de pleurnicher.
Réponse de le 17/01/2011 à 8:10 :
Oui oui c'est ça, et vous vous étonnerez du retour d'un certain poujadisme en France...Le problème n'est pas de gagner beaucoup, le problème c'est qu'ils s'engraissent quand ils gagnent mais qu'il font payer les autres quand ils perdent...
Réponse de le 17/01/2011 à 13:38 :
Oui ce sont des gens brillants, mais excusez moi , un talent comme ça pour finalement créer de l'argent, c'est dommage.
Ces gens seraient sûrement plus utiles à la recherche ou dans un domaine où cela profiterait plus aux autres. L'argent ne doit être qu'un moteur , un instrument, pas une fin en soi, quel gachis !
Réponse de le 17/01/2011 à 19:51 :
Non, La SocGen ne recrute pas 1/3 de la promo de Polytechnique chaque année. Rassurez vous, l'Ecole Polytechnique reste encore très fortement tournée vers la Recherche scientifique, les Corps de l'Etat et l'Industrie. 9% des élèves d'une promo choisissent d'aller en banque. http://www.polytechnique.edu/accueil/enseignement-programmes/stages-orientation-insertion-professionnelle/carrieres-et-debouches/ si vous voulez vous en convaincre.
Réponse de le 17/01/2011 à 20:47 :
Et non,pas besoin de faire Polytechnique pour etre trader,heureusement pour votre Ecole Mr Polytechnicien...
Réponse de le 23/04/2012 à 14:25 :
Ca devrait être 0.9% et encore
a écrit le 17/01/2011 à 6:54 :
L'en-tête suffit à lui même, inutile de lire l'article!
Les salaires que l'on donne aux Trader ( qui rime avec voleur) est indécent et c'est odieux ! C'est comme donner des kilos de miel à un obése en plein régime ! beurk ! Dégoutée !
Réponse de le 24/01/2011 à 9:40 :
donner du miel par kilo à un obèse, pourquoi pas ?
Ça dépend de ce qu'on veut : le maintenir en vie, ou hâter sa mort ?
Pour ma part, vu qu'on ne peut raisonner les traders et le système financier en général, je serais assez partisan de les pousser encore plus selon leurs penchants naturels, pour qu'ils crèvent d'indigestion le plus rapidement possible.
Après, on pourra repartir sur des bases plus saines.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :