Les régulateurs exigent plus de transparence sur les bonus bancaires

 |   |  281  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Comité de Bâle a publié ses recommandations en matière de rémunérations. Il demande notamment aux banques d'expliquer comment elles traduisent la performance de leurs traders dans les bonus.

Le Comité de Bâle s'en mêle. Après le comité des superviseurs européens, le gendarme de la Bourse américaine ou l'autorité de régulation bancaire britannique, c'est au tour du comité des régulateurs des banques, dit de Bâle, de faire ses recommandations. Dans un rapport du comité de supervision bancaire, ce dernier appelle les banques à plus de transparence sur le mode de calcul des rémunérations ainsi que sur la manière dont elles les lient avec la performance de leurs banquiers et traders.

"Le Comité estime que ces exigences supplémentaires serviront une discipline de marché efficace et permettront au marché d'évaluer la qualité des pratiques de rémunérations des banques ainsi que les incitations à la prise de risques qu'elles mettent en place", écrit-il dans un document disponible sur son site Internet. A travers ces propositions, les banques devront expliquer comment elles calculent les bonus en fonction des performances des opérateurs de marché.  Elles devront notamment montrer comment ces bonus incluent la rentabilité des produits et leur performance à long terme.

Le Comité de Bâle demande également aux institutions financières de publier le nombre et le montant total des bonus garantis payés dans l'année fiscale ainsi que le montant total des rémunérations à paiement différé. Ce mois-ci, le Comité européen des superviseurs bancaires (CEBS) avait publié ses recommandations, confirmant les principes établis par le G20: 40 % à 60 % de la rémunération variable annuelle devra être payée en différé sur une période de 3 à 5 ans. La moitié devant être versée sous forme d'actions ou d'instruments liés aux actions de la société.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :