Le dollar s'effondre après le coup de froid du marché de l’emploi américain

 |   |  331  mots
(Crédits : SUKREE SUKPLANG)
Mais que s'est-il passé en mars pour que l'économie américaine ne crée que 126.000 emplois nets hors agriculture contre 264.000 en février ?

Mais que s'est-il passé en mars pour que l'économie américaine ne crée que 126.000 emplois nets hors agriculture contre 264.000 en février ?

Personne et encore moins les économistes ne s'attendaient à un chiffre aussi faible, le consensus tablant sur la création de 248.000 emplois nets aux Etats-Unis en mars.

Le nombre de postes créés en février qui a été initialement estimé à 295.000 ressort à 264 000 tandis que le taux de chômage dans le pays s'est établi à 5,5% en mars, un niveau stable par rapport à février.

Quoi qu'il en soit, le fait que l'économie américaine ait créé deux fois moins d'emploi en mars qu'en février devrait inciter la Fed à rester prudente avant de relever ses taux étant donné que la situation sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis est un élément déterminant pour l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), dont les taux d'intérêt sont proches de zéro depuis la fin 2008.

A l'issue de sa réunion de politique monétaire des 17 et 18 mars, la Fed a indiqué qu'elle pourrait commencer à relever ses taux d'intérêt cette année, mais pas avant le mois de juin.

Dans un communiqué, l'institution a souligné qu'elle n'entamerait le processus de normalisation de sa politique monétaire que lorsqu'elle serait "raisonnablement confiante" dans un redressement du taux d'inflation aux Etats-Unis vers son objectif de 2% et à la condition que le marché de l'emploi continue de s'améliorer.

Or les chiffres de mars témoignent d'un ralentissement dans le rythme des créations d'emploi ce qui pourrait inciter la Fed à rester attentiste avant de remonter les taux en fin d'année. Une perspective qui fait chuter le dollar face à toutes les devises. Le billet vert recule de 0,78%, face au yen, à qui revient à 118,82 yens. L'euro à l'inverse s'envole de 1,22%, et repasse au dessus des 1,10$.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :