Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les anciens députés italiens vont devoir se serrer la ceinture

reuters.com  |   |  288  mots
Les anciens deputes italiens vont devoir se serrer la ceinture[reuters.com]
(Crédits : Tony Gentile)

ROME (Reuters) - La Chambre des députés italienne a voté jeudi un texte qui réduit considérablement les retraites versées aux anciens députés, une mesure qui répond à l'engagement du Mouvement 5 Etoiles (M5S) pendant la campagne électorale de mettre fin aux privilèges jugés parfois exorbitants des anciens parlementaires.

Selon une étude du groupe de réflexion Vision, le budget de la Chambre des députés italienne, qui compte 630 élus, est à lui seul presque aussi élevé que les budgets réunis des assemblées française, britannique, allemande et espagnole.

Le nouveau système approuvé par la Chambre entrera en vigueur en janvier prochain et concernera près de 1.400 anciens députés, dont certains ont promis de contester cette mesure devant les tribunaux.

Il devrait permettre à l'Etat d'économiser 40 millions d'euros par an, a dit le président de la Chambre, Roberto Fico, membre du M5S.

Jusqu'ici, tout élu au palais de Montecitorio, où siège la Chambre, était assuré de toucher toute sa vie une retraite, le "vitalizio", même s'il n'avait siégé qu'une seule journée.

Les anciens députés dont les pensions seront réduites de plus de moitié dans le cadre du nouveau système se verront garantir un chèque mensuel d'au moins 1.470 euros. Les autres recevront au moins 980 euros.

La réforme ne s'applique pas au Sénat, du moins pour l'instant. La présidente de la Chambre haute, Maria Elisabetta Alberti Casellati, membre de Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi, ne semble guère enthousiasmée par une telle idée, invoquant les "droits acquis".

(Angelo Amante et Gavin Jones; Guy Kerivel pour le service français)