Téléchargez
notre application
Ouvrir

Grande-Bretagne : Le Labour propose de renationaliser une partie de BT

reuters.com  |   |  367  mots
Grande-bretagne: le labour propose de renationaliser une partie de bt[reuters.com]
(Crédits : Andrew Yates)

LONDRES (Reuters) - Le Parti travailliste britannique s'est engagé vendredi à renationaliser le réseau à haut débit de l'opérateur historique BT s'il revient au pouvoir à l'issue des élections législatives du 12 décembre.

Cette promesse de campagne, qui bouleverserait le paysage des télécoms en Grande-Bretagne trente-cinq ans après la privatisation de BT voulue par Margaret Thatcher en 1984, a pris de court la société comme ses actionnaires.

Le Labour a expliqué que cette renationalisation serait financée par un relèvement des taxes sur les entreprises de haute technologie comme Google, Amazon et Facebook et par son fonds de transition écologique.

Le titre de l'action cédait 2,4% vers 12h30 (11h30 GMT), effaçant près d'un demi-milliard de livres de capitalisation boursière.

Les analystes ont toutefois souligné que cette baisse du cours restait limitée car les investisseurs ne s'attendent pas à une victoire des travaillistes lors du scrutin du 12 décembre, pour lequel les conservateurs sont donnés favoris.

BT par ailleurs annoncé conserver pour trois ans à partir de 2021 et un montant annuel de 400 millions de livres les droits de diffusion des matches de la Ligue des champions de football, ce qui a contribué à soutenir son titre en Bourse.

Le Parti travailliste propose de nationaliser Openreach, le réseau fixe de BT, ainsi que des parties de BT Technology, BT Enterprise et BT Consumer afin de créer un service public baptisé "British Broadband" ("Haut débit britannique").

"Il est temps de mettre la fibre à haut débit le plus rapide gratuitement à disposition de tout le monde, dans chaque foyer de ce pays", doit déclarer le chef du Labour, Jeremy Corbyn, dans un discours dont des extraits ont été diffusés par le parti. Ce projet, estime Corbyn, permettra de "réduire la facture mensuelle, de stimuler notre économie et d'améliorer la qualité de la vie de nos concitoyens".

BT, dont les origines remontent à la création d'une compagnie de télégraphes en 1846, fut l'un des champions de l'économie britannique et un symbole de la vague de privatisations des années 1980 lancée par Margaret Thatcher.

(Guy Faulconbridge, Paul Sandle; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)