Téléchargez
notre application
Ouvrir

Trump prévient l'Iran contre toute attaque contre les USA en Irak

reuters.com  |   |  469  mots
Trump previent l'iran contre toute attaque contre les usa en irak[reuters.com]
(Crédits : Tom Brenner)

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a déclaré mercredi que l'Iran ou des milices alliées à Téhéran préparaient une attaque "sournoise" contre des cibles américaines en Irak et a prévenu qu'un tel acte se paierait au prix fort, sans donner de détails.

S'exprimant via Twitter, le président américain a déclaré que selon des informations, l'Iran ou ses alliés préparaient "une attaque sournoise contre les troupes américaines et/ou des ressources américaines en Irak. Si cela se produit, l'Iran paiera un prix très, très élevé".

On ne sait pas dans l'immédiat à quelles informations Donald Trump faisait référence. Il a publié ce message à l'issue d'une réunion prévue avec des représentants des services du renseignement.

Un représentant américain a déclaré à Reuters sous couvert d'anonymat que des renseignements suggéraient qu'une potentielle attaque soutenue par l'Iran en Irak serait menée de façon à ce que Téhéran puisse nier toute implication, contrairement aux frappes menées le 8 janvier dernier en réponse à l'assassinat quelques jours plus tôt du général Qassem Soleimani.

Il a ajouté que les renseignements sur une possible attaque menée par l'Iran ou des milices alliées s'accumulaient depuis quelque temps. Ce représentant n'a pas communiqué d'informations sur des cibles précises ou le calendrier d'une potentielle attaque.

Avant que Donald Trump ne s'exprime sur Twitter, un haut conseiller militaire du guide suprême de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a prévenu Washington contre toute "action provocatrice" en Irak, ont rapporté des agences de presse iranienne.

Les Etats-Unis accusent le Kataib Hezbollah, une milice soutenue par l'Iran, d'avoir perpétré le mois dernier une attaque contre une base militaire irakienne qui a tué notamment deux membres de l'armée américaine. L'US Army a mené dans la foulée des frappes en représailles.

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues depuis que Donald Trump a décidé de retirer en mai 2018 les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et de rétablir les sanctions visant la République islamique.

L'administration Trump a depuis lors étoffé les sanctions économiques contre l'Iran, dans le but de réduire à néant ses exportations de brut.

Plus tôt mercredi, le président iranien Hassan Rohani a estimé que les Etats-Unis avaient manqué une occasion historique de lever, dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, les sanctions imposées à son pays.

Mardi, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a laissé entendre que Washington pourrait envisager un allègement des sanctions prises contre l'Iran, sans évoquer toutefois de mesures concrètes.

(Phil Stewart et Susan Heavey; version française Jean Terzian)

`